Étiquette : Concombre

Salade de riz d’été

S’il y a bien une chose que j’adore me préparer lorsqu’il fait bien chaud en été, ce sont de bonnes petites salades. Toujours très rafraîchissantes, elles sont aussi le meilleur moyen d’expérimenter de nouvelles saveurs et de nouvelles associations de goût. Je ne sais pas vous mais moi par exemple j’adore le combo salade de tomates avec pêches, basilic et burrata. Ou encore le mélange concombre, fraises et menthe. Bref, vous l’aurez remarqué, j’adore le sucré/salé.

Je me suis dit que vous aussi ça devait peut-être vous plaire ce genre d’associations. Alors plutôt que de dévorer une énième salade dans mon coin, j’ai décidé de partager une petite recette avec vous. Et ça tombait plutôt bien d’ailleurs, car il y a quelques jours, Taureau Ailé m’a proposé de réaliser une recette avec leur riz Kamâlis, primé meilleur riz du monde. Il est super parfumé, et en salade froide il fonctionne à merveille. Pour ma recette, j’ai décidé de l’associer à du poivron, du maïs, du concombre, et du chèvre frais. Pour la petite note sucrée/salée, j’ai ajouté à ma recette de délicieux pickles de cerise. Vous m’en direz des nouvelles.

Ingrédients pour 4 personnes :
• 250ml d’eau
• 1 grosse cuillère à soupe de gros sel
• 100ml de vinaigre de cidre
• 150g de cerises
• Quelques branches de romarin
• 200g de riz Kamâlis
• 1 poivron vert
• 200g de maïs en conserve
• 1/2 concombre
• 2 oignons nouveaux
• 1 petit piment jalapeño
• 4 petites poignées de pousses d’épinard
• 100g de chèvre frais
• 1 citron vert
• 4 c. à soupe d’huile d’olive
• 2 c. à soupe de vinaigre de cidre
• Sel
• Poivre

Préparation :
Étape 1 -> les pickles de cerises
La veille, verser l’eau et le sel dans un bocal préalablement stérilisé.
Ajouter le vinaigre de cidre et mélanger.
Rincer, découper en deux et dénoyauter les cerises.
Les plonger dans le bocal puis ajouter quelques branches de romarin.
Refermer le pot et placer au réfrigérateur au minimum une nuit.

Étape 2 -> les cuissons
Cuire le riz selon les instructions sur le sachet.
Rincer puis découper le poivron en petit dés.
Dans une poêle légèrement huilée, faire revenir les poivrons et le maïs pendant quelques minutes, jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.
Égoutter le riz puis le rincer quelques minutes à l’eau froide pour le refroidir.
Égoutter de nouveau.

Étape 3 -> l’assemblage
Rincer et couper le concombre en petits dés.
Émincer les oignons nouveaux et le piment jalapeño.
Disposer une poignée de pousse d’épinard dans 4 bols.
Ajouter une portion de riz, le mélange poivron vert – maïs, et le concombre.
Ajouter quelques cerises pickles qui auront marinées durant la nuit.
Parsemer de quelques lamelles d’oignon nouveau et de piment jalapeño.
Émietter un peu de chèvre frais par dessus.
Dans un bol, mélanger l’huile d’olive, le jus du citron vert, le vinaigre de cidre, un peu de sel et du poivre.
Puis verser cette sauce sur les bols.

Article sponsorisé

Gua Bao à l’agneau caramélisé

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais en fin d’année dernière, on m’avait mise au défi de créer des recettes originales à base d’agneau. Je vous avais alors proposé mes petites boulettes d’agneau façon falafel et labné, ainsi que mon très gourmand Pulleb Lamb sandwich à la sauce tahini. Et bien cette année encore, on a décidé de me défier ! Cette fois l’idée était d’imaginer des recettes que vous pourriez dévorer du bout des doigts… Vous commencez à me connaître par ici, et vous vous doutez bien que j’ai pris le défi à bras le corps !

Et c’est la jolie Mamie Boude qui m’a inspiré ma première recette. Il y a quelques semaines elle a posté de jolies photos de ses Gua Bao maison, et j’avoue qu’ils m’ont donné terriblement envie. Je ne sais pas vous, mais moi j’adore ces petites brioches vapeur, et je me suis dit qu’il était temps que je me lance et que j’essaie d’en faire à mon tour. Les gua bao sont souvent proposés avec du porc laqué mais dans ma version ce sera donc de l’agneau caramélisé.

Ingrédients pour une quizaine de gua bao : 
Pour la pâte à bao : 
• 150ml d’eau tiède
• 15g de sucre
• 7g de levure de boulanger sèche instantanée
• 300g de farine de blé
• 1 pincée de sel
• 1 c. à soupe d’huile d’olive

Pour l’agneau :
• 1kg d’épaule d’agneau
• 2cm de gingembre
• 1 c. à soupe de cannelle
• 1 c. à soupe de graines de fenouil
• 2 c. à soupe d’huile de tournesol
• 2 c. à soupe de sel
• 4 c. à soupe de sauce soja
• 1 c. à soupe de sauce huître
• 4 c. à soupe de miel
• 40ml d’eau
• 4 gousses d’ail

Pour le dressage :
• 1/2 concombre
• 2 oignons nouveaux
• 2 petits piments jalapeño
• quelques graines de sésame
• quelques flocons de piments
• un bouquet de coriandre

Préparation :
Étape 1 -> la pâte à bao
Dans un bol, mélanger l’eau tiède, le sucre et la levure sèche instantanée.
Couvrir d’un linge propre et laisser reposer dans un endroit chaud pendant 15 minutes.
Verser la farine, le sel, l’huile d’olive et le mélange précédent dans le bol d’un robot muni d’un crochet pétrisseur.
Pétrir pendant 10 minutes jusqu’à obtention d’une boule de pâte lisse et homogène.
Huiler légèrement les parois du bol et couvrir du linge propre.
Laisser pousser la pâte pendant environ 1h30, jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

Étape 2 -> l’agneau caramélisé
Préchauffer le four à 240°C.
Dans un bol, mélanger le gingembre râpé, la cannelle, les graines de fenouil, le sel et l’huile de tournesol.
Verser cette préparation sur l’épaule d’agneau et frotter avec les mains pour que les épices s’imprègnent.
Placer l’épaule dans une cocotte et enfourner pour 15 minutes.
La viande va rôtir et dorer.
Pendant ce temps, mélanger dans un autre bol la sauce soja, la sauce huître, le miel, l’eau et les gousses d’ail grossièrement hachées.
Sortir l’agneau du four, et verser cette seconde préparation sur la viande.
Baisser le four à 180°C et enfourner de nouveau pour 1h30.
Arroser la viande avec la sauce environ toutes les 15 minutes.
La sauce va légèrement s’épaissir au fur et à mesure de la cuisson.

Étape 3 -> réalisation et cuisson des bao
Découper une trentaine de carrés de papier cuisson.
Une fois que la pâte a doublée de volume, réaliser un boudin et couper dedans une quinzaine de pâtons.
Bouler les pâtons puis les étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie afin de former un oval.
Badigeonner légèrement l’intérieur de l’oval d’huile d’olive puis disposer sur une moitié un carré de papier cuisson, puis rabattre l’autre moitié par dessus.
Placer le pâton sur un autre carré de papier cuisson.
Réitérer l’opération avec chacun des pâtons.
Laisser les pâtons lever pendant 20 minutes.
Verser un peu d’eau dans une poêle ou une casserole, puis porter à ébullition.
Placer un panier vapeur dans la poêle, puis y disposer 2 ou 3 pâtons selon la taille du panier vapeur. Refermer le panier.
Attention, las pâtons ne doivent surtout pas se toucher.
Laisser cuire pendant une dizaine de minutes.
Ouvrir le panier plusieurs fois pendant la cuisson afin de permettre à la vapeur de s’échapper un peu.
Réitérer l’opération avec tous les pâtons.

Étape 4 -> le dressage
Rincer puis découper le concombre, les piments et les oignons nouveaux en lamelles.
Découper l’agneau en fines tranches.
Une fois cuits, garnir les petits pains bao de quelques lamelles de concombre, d’un ou deux morceaux d’agneau, d’un peu de piment, d’oignons nouveaux et de coriandre.
Parsemer légèrement de graines de sésame et de flocons de piment.
Ajouter un peu de sauce de cuisson de l’agneau.

Calendrier de recettes avec Les banques alimentaires

Aujourd’hui je vais vous parler d’un beau projet auquel j’ai eu la chance de participer et qui me tient très à coeur. Pour celles et ceux qui me suivent sur Instagram, vous devez surement déjà avoir une petite idée du projet dont je vais vous parler… Il s’agit de ma collaboration avec Les Banques Alimentaires. Avant de vous parler plus en détails de cette collaboration, je voudrais vous en dire un peu plus sur ce que sont les Banques Alimentaires, ce qu’elles font au quotidien et ce qu’elles représentent aujourd’hui.

En France, 8,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, soit 14% de la population française (INSEE, sept 2015). L’aide alimentaire en France concerne 3,9 millions de français : un chiffre sous-estimé sans doute par rapport aux besoins, la demande de l’aide alimentaire restant une démarche souvent difficile ou mal connue. Sur ces 4 millions de personnes, le réseau des Banques Alimentaires permet d’en aider 2 millions, soit la moitié ! Premier réseau d’aide alimentaire en France, les Banques Alimentaires sont fondées sur des principes qui régissent le quotidien des 102 banques et antennes : le partage, le bénévolat, le don et la gratuité. Leur mission principale est de récupérer quotidiennement les invendus alimentaires auprès de la grande distribution, des industries agroalimentaires et des agriculteurs. Le reste est fourni par l’Europe ou récolté lors de la Collecte Nationale auprès du grand public dans les supermarchés le dernier week-end de novembre. Donc vous l’aurez compris, aucun produit n’est acheté !

Le fonctionnement des Banques Alimentaires est doublement spécifique puisque qu’elles ne distribuent pas directement aux bénéficiaires mais à un réseau de 5400 partenaires associatifs (des grands réseaux comme la Croix Rouge à des petites associations de quartiers). Représentant ainsi un maillage unique pour couvrir au maximum les besoins alimentaires des plus précaires dans toutes la France.

Et parce que les Banques Alimentaires croient fort au fait que l’alimentation est vecteur de lien social, parce que venir dans une association chercher un panier permet aussi d’échanger, de sortir de l’isolement, elles organisent dans les associations des ateliers cuisine. Ils recréent le lien social et redonnent l’envie de prendre soin de soi, de la façon la plus simple et abordable possible, avec des thématiques variées : cuisine du monde, petit budget, cuisine au micro-ondes, anti-gaspi, générations et transmission, etc. En 2017, environ 6000 ateliers ont été initiés ou organisés par les Banques Alimentaires, soit 55 000 participants ! Pour mener à bien ces ateliers, les Banques Alimentaires mettent à disposition des cuisinettes mobiles, du matériel mais aussi des supports pédagogiques.

Parmi ces supports pédagogiques, les Banques Alimentaires ont eu l’idée de créer un calendrier pour permettre de transmettre des recettes simples, de saison et à petit budget à ses bénéficiaires. L’objectif étant de leur montrer qu’avec les denrées qu’ils récupèrent auprès des différents réseaux et associations, ils peuvent réaliser de délicieuses recettes qui se préparent avec peu de matériel. Et c’est justement là que j’interviens ! Il y a quelques mois maintenant, j’ai été contacté par les équipes des Banques Alimentaires qui souhaitaient mettre en lumière leur calendrier au travers de jolies photos. Car oui, ici l’objectif n’était pas que j’invente ou que je crée des recettes. L’idée était de mettre en valeur les recettes réalisées par les bénévoles qui animent les ateliers de cuisine des Banques Alimentaires. Mon travail était simplement de sublimer et de donner un coup de projecteur sur l’énorme travail et la générosité dont font part tous ces bénévoles.
Nous avons donc sélectionné des recettes de saison pour chaque mois, que j’ai ensuite préparé et shooté pour intégrer au fameux calendrier que vous pouvez télécharger juste ici !

Ça a été un énorme plaisir pour moi de participer à ce projet. Et pouvoir mettre à contribution mon travail pour de belles initiatives comme celle-ci est très important. J’espère que ces recettes vous plairont, que vous aurez envie de les imprimer, de les accrocher dans votre cuisine et surtout de les refaire chez-vous. Mais j’espère aussi que cela vous sensibilisera encore un peu plus sur le travail des Banques Alimentaires, de ses bénévoles et que vous aurez envie, vous aussi, de faire un petit geste lors des prochaines collectes nationales.

Enfin je tenais à terminer cet article en remerciant énormément Anne Etorre, sans qui je n’aurais surement pas pu participer à cette belle opération. Mais aussi Anne Hepner, Solène, Audrey, Michèle Cécile et Ėlodie des Banques Alimentaires avec qui j’ai eu le plaisir d’échanger, et qui ont su me faire confiance sur ce projet.







3 bowls repas pour l’été !

Hello les gourmands !

Je reviens enfin sur le blog avec de nouvelles recettes, et comme cela faisait un bon petit moment je n’en n’avais pas partagé par ici je vous en offre 3 pour le prix d’une. Vous connaissez ma grande passion pour les smoothies bowls mais sachez que je suis fan des bowls au sens large. Que ce soit pour le petit déj’, le déjeuner ou le diner, j’adore cuisiner et servir mes plats dans de jolis bols. Je ne saurais pas vraiment vous expliquer pourquoi, mais c’est peut-être dû au fait qu’on prépare les choses simplement, il y a rarement quelque chose de compliqué dans la préparation d’un bol. Il y a quelques mois maintenant, la très sympathique équipe de Mini Labo m’a offert 3 jolis bols pour compléter ma grande collection. Trois bols aux motifs fleuris et colorés qui m’ont inspiré mes petites recettes du jour.
Le bol tulipe m’a inspiré un délicieux porridge amandes et abricots rôtis, le bol chardon un greenbowl hyper simple à préparer et le bol pivoine un dessert dont vous me donnerez des nouvelles : nage de rhubarbe pochée à la fève tonka et sa chantilly à la menthe.


Porridge amandes et abricots rôtis

Ingrédients pour 1 bol : 
• 50g de flocons d’avoine
• 25g de graines de courge
• 200ml de lait d’amande
• 2 c. à s. de sirop d’érable
• 2 abricots
• 2 c. à s. de pollen
• 1 poignée d’amandes

Préparation :
Dans une casserole, porter le lait d’amande à ébullition.
Ajouter les flocons d’avoine et les graines de courge puis laisser cuire 10 minutes à feu doux.
Pendant ce temps, couper les abricots en deux et ôter les noyaux.
Dans une casserole, verser 1 cuillerée de sirop d’érable puis ajouter les abricots.
Les faire rôtir 5 minutes en les retournant régulièrement pour que les 2 faces cuisent.
Verser le porridge dans le bol puis disposer par dessus les abricots rôtis.
Parsemer de pollen et d’amandes entières.
Puis verser une cuillerée de sirop d’érable sur le tout avant de déguster encore tiède.


Green bowl : 

Ingrédients pour 1 bol : 
• 50g de nouilles de riz
• 1/2 avocat
• 1 tomate green zebra
• 1/4 de concombre bio
• 1 oeuf
• 1 poignée d’amandes effilées
• quelques feuilles de menthe

Pour la vinaigrette :
• 2 c. à s. de vinaigre
• 2 c. à s. d’huile
• 2 c. à s. de sauce soja
• 1 c. à s. de miel
• poivre
• sel

Préparation :
Faire cuire les nouilles 5 minutes dans une casserole portée à ébullition.
Égoutter les nouilles puis réserver.
Couper le demi avocat et le concombre en fines lamelles.
Couper la tomates en morceaux.
Faire cuire l’oeuf 5 minutes dans une casserole portée à ébullition.
Puis le plonger dans un bol d’eau froide afin de stopper la cuisson.
Enlever délicatement la coquille afin d’obtenir un bel oeuf mollet.
Une fois les nouilles refroidies, les placer dans le bol.
Disposer par dessus, les lamelles d’avocat et de concombre, ainsi que les tomates et l’oeuf mollet.
Dans un bol, mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette puis verser sur le bol.
Parsemer le tout d’amandes effilées et feuilles de menthe.

Nage de rhubarbe pochée à la fève tonka et chantilly à la menthe
Ingrédients pour 1 bol : 
• 1 grande branche de rhubarbe
• 250ml d’eau
• 50g de sucre
• 1/3 de fève tonka
• 1 poignée de granola
• quelques fraises

Pour la chantilly : 
• 5cl de crème liquide
• 1 c. à s. de mascarpone
• quelques feuilles de menthe
• 1 c. à c. de sucre glace.

Préparation :
La veille, verser la crème liquide dans un petit bol puis ajouter les feuilles de menthe.
Réserver au frais jusqu’à utilisation.

Couper les extrémités de la branche de rhubarbe puis couper en tronçon d’environ 8cm.
Verser le sucre et l’eau dans une casserole.
Ajouter la tonka râpée, puis porter le tout à légère ébullition jusqu’à ce que le sucre soit dissous.
Plonger les tronçons de rhubarbe dans la casserole et cuire pendant environ 5 minutes.
Planter une lame de couteau dans la rhubarbe pour vérifier qu’elle soit bien tendre.
Réserver le jus de cuisson et déposer les tronçons de rhubarbe dans une assiette pour qu’ils refroidissent.

Retirer les feuilles de menthe de la crème liquide puis la verser dans le bol d’un robot.
Monter la crème en chantilly puis ajouter la mascarpone et le sucre glace.
Battre quelques minutes jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Placer les tronçons de rhubarbe dans le bol.
Couper les fraises en deux et les ajouter.
Verser une bonne cuillerée de chantilly à la menthe.
Parsemer le tout de granola.
Puis verser délicatement un peu de jus de pochage de la rhubarbe.







Makis avocat-concombre-saumon maison

Il y a quelques jours j’ai eu le plaisir d’animer un atelier un peu particulier pour la marque Labeyrie en compagnie de Dorian, Maïa et Olivier. Une fois n’est pas coutume, l’idée n’était pas de réaliser un cours de cuisine mais plutôt un atelier de foodstylisme. Nous avions tous les 4 pour objectif de prodiguer nos conseils et astuces afin de permettre aux invités de magnifier les photos de leurs plats. Chacun d’entre nous avait une thématique imposée autour de laquelle il devait imaginer une recette et un atelier photo. Pour ma part, je devais imaginer une recette asiatique et expliquer aux convives comment il était possible de réaliser de jolies photos en jouant sur le profil.

En effet, nous avons tous pour habitude de prendre nos photos de plats en vue d’avion cependant cela nous prive parfois de plein de choses. Il est par exemple plutôt difficile de jouer sur des volumes, de la perspective ou encore des flous lorsqu’on prend une photo vue de haut. J’ai donc du imaginer une recette qui nous permettrait de pouvoir apprendre à travailler ce fameux profil. Pour mener à bien cet atelier j’ai donc choisi de réaliser des makis, une recette qui permet de jouer à la fois sur les volumes et la perspective !

Cet événement était également l’occasion de découvrir la nouvelle gamme de saumons Plaisir Extra de Labeyrie et d’apprendre à la décliner dans différentes recettes : une délicieuse salade de pâtes à l’italienne grâce à Dorian, des tartines scandinaves avec Maïa, ou encore en chantilly avec Olivier. Afin de pouvoir à votre tour réaliser de jolies photos de makis, je vous livre donc la recette de mes makis avocat-concombre-saumon ! J’espère que cela vous plaira et n’hésitez surtout pas à partager vos réalisations avec moi !

Makis saumon-avocat-concombre par Plus une miette dans l'assiette
Ingrédients pour 4 personnes :
Pour le riz :
• 225g de riz
• 315ml d’eau
• 35ml de vinaigre de riz
• 3 cuillères à café de sucre
• 1 cuillère à café de sel

Pour la réalisation des makis :
• 5 feuilles de Nori
• 1 avocat
• 1/2 concombre
• 4 plaques de saumon fumé façon sashimis Labeyrie

Makis saumon - Plus une miette dans l assietteMakis saumon - Plus une miette Makis saumon-avocat-concombre - Plus une miette

Préparation :
Etape 1 -> le riz
Bien rincer le riz à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau devienne claire.
Egoutter le riz puis le laisser reposer 30 minutes.
Mettre le riz et l’eau dans une casserole puis porter à ébullition.
Baisser le feu au minimum, couvrir la casserole et laisser cuire environ 12 minutes.
Retirer du feu et laisser reposer 10 minutes.
Enlever le couvercle et mélanger le fond de la casserole en évitant d’écraser les grains de riz.
Dans un bol, mélanger le vinaigre de riz, le sucre et le sel.
Bien mélanger jusqu’à ce que le sucre et le sel soient dissoud.
Puis verser sur le riz. Bien mélanger.

Etape 2 -> le montage
Peler, dénoyauter et couper l’avocat en lamelles.
Peler et couper le concombre en bâtonnets.
Placer une feuille de nori sur le tapis à makis.
Avec des mains mouillées, prendre une petite quantité de riz et l’étaler sur la feuille de nori.
Réitérer l’opération plusieurs fois.
Laisser une marge d’environ 1 cm sur le bord inférieur de la feuille de nori et 3cm sur le bord supérieur.
Mettre les lamelles d’avocat, le concombre et le saumon sur le riz.
Soulever le bord de la feuille de nori avec le tapis en appuyant légèrement sur les garnitures pour qu’elles restent en place.
Rouler délicatement jusqu’à ce que les bords se rejoignent et que cela forme un beau rouleau.
A l’aide d’un couteau humidifié, découper les makis.
Réitérer l’opération jusqu’à utilisation de tous les ingrédients.
Déposer une tranche de saumon sur le dessus de chaque makis.

Il ne reste plus qu’à photographier et à déguster avec de la sauce soja !

Makis saumon-avocat-concombre - Plus une miette dans l assietteMakis saumon-avocat-concombre par Plus une miette

Article sponsorisé







Brunch coloré : pancakes à la banane et fève de tonka, soupe énergisante

Suite et fin de mon brunch coloré. Aujourd’hui je vous propose de découvrir la recette de ma soupe énergisante, une soupe toute fraiche à base de concombre, de courgette et de pousse d’épinard. Un petit bol d’énergie pour bien commencer le weekend !
Et pour accompagner tout ça de délicieux pancakes à la banane et fève de tonka, pour le côté gourmand.

J’en profite pour vous rappeler que vous avez encore 2 jours pour participer à mon concours KazamBrunch et tenter de remporter un super téléphone Kazam. Rendez-vous sur instagram pour tenter votre chance !

Brunch coloré / Plus une mietteBrunch coloré - soupe énergisante - Plus une miette dans l'assiette
(suite…)