Ice cream sandwich

Ca y est c’est l’été !!! On peut enfin sortir les petites robes, les maillots de bain et le rosé !
Le soleil et la chaleur ont enfin décidé pointer le bout de leur nez et normalement pour un bon petit bout de temps. Du coup on en profite pour se faire de bonnes petites salades, des brochettes, des cocktails mais aussi des glaces. Et pour changer un peu du traditionnel sorbet (même si j’adore ça) et apporter encore plus de gourmandise à vos barbecues et gouters de l’été, je vous propose aujourd’hui une recette d’ice cream sandwich. Pour ceux qui ne sauraient pas encore ce que c’est, il s’agit d’un sandwich réalisé avec 2 biscuits (généralement des cookies) entre lesquels on dépose une généreuse cuillerée de glace. Une gourmandise typique des Etats-Unis et outrageusement délicieuse dont voici la recette !

Ice-cream sandwich - Plus une miette dans l'assiette

Ingrédients pour une quinzaine d’ice cream sandwich :
Pour la pâte à cookie : 
• 150g de beurre
• 250g de chocolat noir
• 315g de farine
• 2 pincées de fleur de sel
• 1 c. à café de levure chimique
• 90g de sucre en poudre
• 160g de cassonade
• les graines d’une gousse de vanille
• 1 oeuf + 1 jaune

Pour le montage : 
• 100g de chocolat noir
• quelques noix de pécan
• glace cookie dough ou glace à la vanille (vous pouvez aussi faire une glace maison)

Ice cream sandwich - Plus une miette
Icecreamsandwich3

Préparation :
Etape 1 -> la pâte à cookie
Faire fondre le beurre et le laisser refroidir.
Hacher le chocolat en morceaux.
Dans un bol, verser la farine, la fleur de sel et la levure.
Dans un autre récipient, mélanger le beurre fondu, les sucres et la vanille.
Ajouter l’oeuf entier et le jaune, puis mélanger.
Incorporer le premier bol au second puis mélanger de nouveau jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
Envelopper la pâte de film alimentaire puis placer au frigo pendant 2 heures minimum.

Etape 2 -> cuisson des cookies 
Préchauffer le four à 170°C.
Réaliser des boules de pâte à cookie puis les placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Veiller à les espacer suffisamment pour que les cookies ne se collent pas entre eux.
Enfourner pendant environ 12 minutes.
Laisser refroidir.

Etape 3 -> le montage
Faire fondre le chocolat au bain marie.
Concasser les noix de pécan.
Réserver la moitié des cookies et utiliser l’autre moitié pour réaliser la couverture en chocolat.
Tremper la moitié du cookie dans le chocolat fondu et maintenir au dessus du récipient pour enlever le surplus.
Redéposer le cookie sur la plaque et parsemer la partie chocolatée de noix de pécan.
Réitérer l’opération avec le reste de cookie.
Laisser durcir le chocolat.
Former des petits sandwichs en utilisant un cookie classique recouvert de glace puis surmonté d’un cookie chocolat/pécan.

Il ne vous reste plus qu’à vous poser au bord de la piscine et déguster cette petite tuerie !

Plus une miette dans l'assiette - Icecreamsandwich
Icecreamsandwich - Plus une miette

A la découverte des vins de Bordeaux

Pour celles et ceux qui me suivent régulièrement sur Instagram, vous avez pu remarquer que je m’étais pas mal baladée vers Bordeaux ces dernières semaines. Je me suis échappée de la capitale pour prendre un peu l’air et le soleil dans la région bordelaise, car on ne va pas se mentir en ce moment le soleil à Paris c’est pas vraiment ça !
Je suis donc partie pour quelques jours à la découverte de cette jolie ville dont tout le monde n’arrête pas de me parler en ce moment. Il faut dire que j’ai pas mal d’amis dans mon entourage qui vivent ou sont partis vivre la-bas, du coup forcément ça a attiré mon attention. J’étais déjà passée par Bordeaux lors de diverses occasions mais je ne m’étais jamais vraiment arrêtée pour y passer quelques jours. C’est maintenant chose faite et autant vous le dire, j’ai ADORÉ cette ville où il fait bon vivre. Proche de la mer comme de la montagne, un climat plutôt plaisant, des habitants très ouverts et souriants, une gastronomie qui n’arrête pas de se développer et de se réinventer… vous l’aurez compris Bordeaux est semblerait-il la ville parfaite. J’ai tellement eu un coup de coeur pour cette ville que je me suis dit que j’étais obligée de vous en parler par ici, mais je me suis vite rendue compte qu’un seul et même article ne suffirait pas pour vous raconter tout ça. Du coup aujourd’hui je vous propose le premier tome d’une petite série spéciale sur Bordeaux.

Pour ce premier chapitre nous allons parler vin et château ! Et oui forcément, qui dit Bordeaux dit vin et qui dit vin dit château.
Lors de ma toute première visite à Bordeaux, j’ai eu la chance de partir à la découverte des prestigieux vins de la Rive droite bordelaise et de la célèbre cité médiévale de Saint-Emilion grâce à City Discovery, et sa nouvelle offre de tourisme gastronomique Food Experiential, mais aussi Bordovino qui a organisé ce super wine tour. L’objectif était d’en apprendre plus sur le vin, son histoire, la manière dont il est produit, ses caractéristiques,…dans l’une des principales régions productrices. C’est donc les yeux grands ouverts et les papilles en émoi que je suis partie sur la route des grands vins.

 

St-EmilionSaint-émilionSt EmilionSaint Émilion

Première étape de cette excursion, le Château Soutard, situé au coeur du plateau calcaire de l’AOC Saint-Émilion. J’ai pu y faire le tour de la propriété, découvrir le vignoble et les chais où sont élaborés différents vins :
– Château Soutard, Grand Cru Classé
– Les Jardins de Soutard (Second vin du Château Soutard)
– Petit Soutard
– Château Larmande, Grand Cru Classé
– Le Cadet de Larmande (Second vin du Château Larmande)
– et Le Château Grand Faurie La Rose, Saint-Emilion Grand Cru

Après cette visite au coeur de la production, il était temps de goûter ces fameux vins. J’ai ainsi pu déguster les deux grands crus classés de la maison que sont le Château Soutard et le Château Larmande. Au cours de cette dégustation, j’ai également participé à un petit blind test olfactif dont l’objectif était de me faire identifier les différents arômes que l’on peu retrouver dans un vin. Il s’agissait donc ici de deviner si les arômes étaient plutôt boisés, fruités, végétaux, épicés, floraux, minéraux, etc… Une mise en jambe plutôt intéressante puisqu’elle permet ensuite d’essayer d’identifier ces arômes lors de la dégustation du vin. Un vrai petit défi qui ne s’avère pas facile lorsqu’on n’est pas experte en vin comme moi.

Après cette première visite, direction la ville de Saint-Émilion pour découvrir les vestiges de cette ancienne cité médiévale. Même si le lieu reste très touristique, Saint-Emilion est une étape primordiale lorsque l’on part sur la route des vins bordelais. Cette ville renferme tellement d’histoire, de charme et de tranquillité, un vrai havre de paix en plein coeur des vignobles.

Pour terminer cet après-midi oenologique, direction le Château Siaurac et son magnifique jardin à l’anglaise de 15 hectares. Cet écrin renferme trois vignobles d’exception de la Rive Droite de Bordeaux : Château Vray Croix de Gay (Pomerol), Château Le Prieuré (Saint Emilion Grand Cru classé) et Château Siaurac (Lalande de Pomelo). Petit détail très intéressant pour les fins gourmets, le Château Siaurac dispose également d’un restaurant dont la cuisine est orchestrée par le chef Jean-François Robert. Son crédo : sublimer les produits locaux et surprendre ses convives avec sa cuisine traditionnelle. Après une belle promenade dans le jardin et une visite du château, place à la dégustation de vin. Cette fois-ci je découvre le Château Siaurac ainsi que le Château Le Prieuré, le tout accompagné d’une planche de charcuteries et de fromages. Une fois de plus, je mets mes papilles au travail en essayant de deviner les arômes présents dans ces grands crus.

 

Chateau Soutard - St EmilionChateau SoutardWinetour - SoutardSt Emilion - Chateau SoutardWinetour - Chateau SoutardWine tour - St Emilion

Pour résumer, un wine tour très intéressant qui m’a permis de découvrir Bordeaux à travers ses vins et d’avoir un petit aperçu de son riche patrimoine ! Et ne partez pas trop loin car dans le prochain article dédié à Bordeaux on parlera gastronomie et Gordon Ramsay !

Allez, à la vôtre !

Glace minute banane – myrtille

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je vous présente une recette en vidéo !
Il y a 1 semaine, j’ai participé à un petit tournage pour Pinterest en compagnie des jolies Mégane et Ivy. L’objectif était de montrer à quel point Pinterest pouvait nous aider dans la création de recettes au quotidien. Je ne sais pas vous, mais pour ma part je suis une grande amatrice de cette application. On y retrouve tout un tas d’inspirations culinaires géniales, un vrai catalogue d’idées !
L’application est très intuitive et nous permet de trouver des idées lorsqu’on veut par exemple réaliser une recette particulière mais qu’on ne sais pas trop comment s’y prendre, ou lorsqu’on dispose de tel ou tel ingrédient et qu’on ne sait pas trop quoi préparer avec. Une vraie petite mine d’or ! J’utilise également beaucoup Pinterest pour imaginer le stylisme de mes prochaines recettes. Cela me permet de voir comment certains plats, gâteaux, boissons, etc… sont mis en scène afin de voir ce qui fonctionne bien ou ce qui a déjà été fait, et de pouvoir à mon tour créer un nouvel univers autour de ma recette.

Pour cet vidéo, l’idée était de montrer qu’avec 2 ou 3 ingrédients il était possible de créer une bonne petite recette ! En tant que grande consommatrice de glace et de smoothie bowl, j’ai très souvent des bananes congelées dans mon frigo. Je voulais vous montrer qu’avec ces quelques morceaux de bananes plus un ou deux autres ingrédients il était possible de réaliser une délicieuse glace maison en un tour de main ! Je vous laisse découvrir la vidéo sans plus attendre et n’hésitez surtout pas à me donner votre avis dessus. Vous retrouverez le détail de la recette juste en dessous ! 

GlaceminuteGlace minute banane myrtille - Plus une miette dans l'assietteGlace minute myrtille banane - Plus une miette

Ingrédients pour 4 personnes : 
• 4 bananes
• 250g de myrtilles
• 60g de pistaches
• 80g de chocolat blanc

Préparation :
Étape 1 à réaliser la veille -> congélation
Éplucher et couper les bananes en rondelles.
Les mettre dans un sachet congélation et placer au congélateur pendant minimum 1 nuit.
Réaliser la même opération avec les myrtilles.

Étape 2 -> montage
Concasser les pistaches et le chocolat blanc.
Placer les rondelles de bananes et les myrtilles dans un mixeur.
Mixer jusqu’à obtention d’une glace onctueuse.
Disposer dans les bols à l’aide d’une cuillère, puis parsemer de pistache et de chocolat blanc.

Vous pourrez également bientôt retrouver en vidéo les recettes de Mégane et Ivy.
Et en attendant de les découvrir, voici quelques photos pour vous mettre l’eau à la bouche !
Energyballs - MegEnergyballs - MegandcookEnergyballs - MéganeEnergy balls by MegandcookAvocado toast - IvyAvocado toast by IvyAvocadotoast - IKPAvocado toast by IKP

Weekend à Copenhague avec les copines

Nostalgie quand tu nous tiens…
Il y a 1 mois je me promenais sur les docks de Copenhague, profitant du soleil et de la chaleur, loin de la grisaille et du fourmillement parisien.
Un weekend de folie, de gourmandise, de rire et de marche (on a quand même fait plus de 30km en 2 jours) que je vous raconte au travers de cet article.

C’est en compagnie de Mégane, Ivy, Virginie, Alice et Anaïs que je me suis envolée pour Copenhague. Cela faisait un bout de temps que je voulais découvrir cette ville, et quoi de mieux que de le faire avec ses amies ! C’est donc bagage et passeport à la main que nous nous sommes rendues à Orly pour prendre notre vol direction le Danemark.
A peine atterri, nous nous sommes directement rendu dans notre joli appartement trouvé sur Airbnb pour une courte nuit de sommeil. Situé dans le quartier de Nørrebro, notre appartement sur deux étages (bah oui il fallait bien ça pour un groupe de 6 nanas !) était vraiment magnifique. Une grande cuisine ouverte sur le salon, de grandes chambres, une salle de bain de folie et même un petit balcon pour profiter des premiers rayons de soleil.

Copenhague appartementCopenhague appartement - coffee timeAppartement CopenhagueCopenhagueCopenhague cityCity copenhague
C’est armé de nos appareils à photos et le sourire aux lèvres que nous sommes partis petit déjeuner, direction Grød. Pour vous la faire simple, Grød c’est LA bonne adresse si vous voulez déguster un bon porridge gourmand et généreux. Cette petite adresse située non loin de notre appartement était idéale pour débuter ce weekend placé sous le signe de la découverte culinaire. Les filles ont craqué pour les délicieux porridges aux fruits, pour ma part je me suis laissée tenter par un chia et açaï pudding, ainsi qu’un bon matcha latte.

Gros CopenhagueIvy - CopenhagueGros Copenhague - chia pudding Grod Copenhague - granolaGirlzpop - CopenhagueCopenhague GrodAprès cette première pause gourmande, direction le centre de Copenhague pour une petite balade entre copines. Ce qui est vraiment frappant lorsqu’on se promène dans Copenhague, c’est le calme environnant, tellement à l’opposé de Paris. C’est assez hallucinant de penser que dans une si grande ville on puisse flâner en toute tranquillité, tout en écoutant le chant des oiseaux.
Cette jolie balade c’est ponctué d’un tour en pédalo sur le lac Sortedams sø. Un instant un peu hors du temps qui nous a bien fait rigoler (à retrouver dans la vidéo à la fin de cet article). Nous nous sommes également rendues dans le cimetière Assistens, qui fait à la fois office de grand jardin public et de lieu de recueillement. Bien loin de l’image des cimetières classiques où l’on se sent parfois mal à l’aise, celui-ci était très grand, rempli de fleurs et d’arbres plus magnifiques les uns que les autres, et où les passant prennent plaisir à arpenter les allées.

Copenhagen Copenhague - City tripAprès cette longue balade, direction Manfred’s pour un délicieux déjeuner en terrasse. Manfred’s est le tout premier bar à vin de Copenhague spécialisé dans les vins naturels. Et autant vous dire que depuis sa création, pas mal d’autres restaurants et bars comme celui-ci ont vu le jour car le Danemark est un pays du vin ! Les danois adorent le vin, sous toutes ses formes et savent l’apprécier à sa juste valeur. Le Manfred’s est également un restaurant qui met en avant les produits locaux dans le respect des saisons. Nous avons donc profité de cette pause déjeuner pour déguster de succulentes salades maison composées de légumes et autres céréales.
Pour terminer le repas, nous nous sommes rendues au Coffee Collective situé dans la même rue que le Manfred’s pour savourer un bon petit latte. A savoir que Coffee Collective dispose de plusieurs échoppes dans Copenhague et qu’elles proposent surement le meilleur café de la ville !

Après ce déjeuner, une nouvelle balade s’imposait. Cette fois nous nous sommes rendues plus un peu plus au sud de la ville vers le célèbre parc d’attraction de Tivoli. Un lieu étonnant de par son architecture et le fait qu’il soit situé en plein coeur de Copenhague. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps d’y faire un tour mais nous nous sommes promis d’y passer lors de notre prochain séjour ! Notre petite vadrouille s’est poursuivie par un passage au Torvehallerme, un grand marché couvert où l’on retrouve des petits producteurs, des fleuristes et divers stands de street food. Et pour rester sur notre lancé nous sommes parties sur les docks de Copenhague direction Copenhagen Street Food. Un énorme hangar qui accueille plus d’une quarantaine de foodtrucks, stands et autres guinguettes proposant le meilleur de la street food danoise. Un grand melting pot de saveurs, de senteurs, de goûts et de cultures ! On y retrouve des stands de cuisine cubaine, le classique Fish & Chips, tous les types de sandwiches, du poulet à la broche, des pizzas cuite au four à bois, des saucisses artisanales et des hot-dogs, des frites, des viandes grillées et des taros mexicains, des glaces ou encore de délicieux cheesecakes. La variété de l’offre constitue l’atout de ce paradis de la gastronomie et tout cela à bon prix puisqu’on peut trouver des menus à moins de 7/8 €. Le Copenhagen Street Food n’offre pas seulement de la nourriture, mais aussi un calendrier riche en événements, tout cela avec une magnifique vue sur la mer. Le rêve non ?! 

Manfreds CopenhagueManfred'sCopenhague - Manfreds
Cette première journée s’est terminée autour d’un apéro chez Ved Stranden, délicieux bar à vin (je vous ai dit que les Danois aimaient le vin?) suivit d’un merveilleux diner chez Eldorado dont vous retrouver quelques images dans la vidéo. Eldorado c’est le dernier né des frères Kadeau, ils y proposent une cuisine moderne, chaleureuse, audacieuse et pleine bons produits !
Après notre festin de rois, nous sommes tranquillement rentrées à l’appartement pour notre dernière nuit danoise. Il fallait reprendre des forces et reposer nos petits estomacs avant de repartir à la découverte des saveurs de Copenhague.

Après une bonne nuit de sommeil, c’est dans la joie et la bonne humeur que nous sommes allées bruncher chez Atelier September, mon gros coup de coeur du weekend ! Décor scandinave, musique française, cuisine ouverte et une carte comme on les aime : avocado toast, oeufs à la coque, granola, salade de fruits frais, jus, café,… en somme le paradis pour notre fine équipe de gourmandes.

Atelier SeptemberAtelier September - AvocadoAtelier September - JuiceAtelier September - EggAtelier September - Copenhague
Après avoir pris une tonne de photos et dévoré ce brunch frôlant la perfection, nous avons remis nos baskets pour partir à la découverte d’un lieu typique et très touristique de Copenhague : Nyhavn. Vous avez surement déjà du voir ces jolies maisons colorées partout sur instagram ou internet, et bien ce sont celles qui bordent le canal de Nyhavn. Ce site est connu pour ses jolies maison mais également pour ses nombreux bars et restaurants, qui se remplissent dès que le soleil pointe le bout de son nez (comme vous pourrez d’ailleurs le voir sur ces photos). Moment de détente où l’on a pu profiter du soleil et de nos derniers instants au coeur de la capitale danoise…

Copenhague -City guideCopenhague boatGirls - CopenhaguePeaches Gang - Copenhague

Pour vous résumer un peu tout ça, Copenhague est une ville exceptionnelle qu’il faut absolument visiter ! Flâner à pied ou à vélo dans ses jolies ruelles, faire du pédalo sur l’un de ses nombreux lacs, y déguster un bon verre de vin, découvrir toutes les saveurs de sa gastronomie, bronzer sur les docks en sirotant un cocktail, en profiter à fond et vous poser cette question qui nous est toutes venue à l’esprit après ce weekend « Et pourquoi pas venir vivre ici ? »…

Makis avocat-concombre-saumon maison

Il y a quelques jours j’ai eu le plaisir d’animer un atelier un peu particulier pour la marque Labeyrie en compagnie de Dorian, Maïa et Olivier. Une fois n’est pas coutume, l’idée n’était pas de réaliser un cours de cuisine mais plutôt un atelier de foodstylisme. Nous avions tous les 4 pour objectif de prodiguer nos conseils et astuces afin de permettre aux invités de magnifier les photos de leurs plats. Chacun d’entre nous avait une thématique imposée autour de laquelle il devait imaginer une recette et un atelier photo. Pour ma part, je devais imaginer une recette asiatique et expliquer aux convives comment il était possible de réaliser de jolies photos en jouant sur le profil.

En effet, nous avons tous pour habitude de prendre nos photos de plats en vue d’avion cependant cela nous prive parfois de plein de choses. Il est par exemple plutôt difficile de jouer sur des volumes, de la perspective ou encore des flous lorsqu’on prend une photo vue de haut. J’ai donc du imaginer une recette qui nous permettrait de pouvoir apprendre à travailler ce fameux profil. Pour mener à bien cet atelier j’ai donc choisi de réaliser des makis, une recette qui permet de jouer à la fois sur les volumes et la perspective !

Cet événement était également l’occasion de découvrir la nouvelle gamme de saumons Plaisir Extra de Labeyrie et d’apprendre à la décliner dans différentes recettes : une délicieuse salade de pâtes à l’italienne grâce à Dorian, des tartines scandinaves avec Maïa, ou encore en chantilly avec Olivier. Afin de pouvoir à votre tour réaliser de jolies photos de makis, je vous livre donc la recette de mes makis avocat-concombre-saumon ! J’espère que cela vous plaira et n’hésitez surtout pas à partager vos réalisations avec moi !

Makis saumon-avocat-concombre par Plus une miette dans l'assiette
Ingrédients pour 4 personnes :
Pour le riz :
• 225g de riz
• 315ml d’eau
• 35ml de vinaigre de riz
• 3 cuillères à café de sucre
• 1 cuillère à café de sel

Pour la réalisation des makis :
• 5 feuilles de Nori
• 1 avocat
• 1/2 concombre
• 4 plaques de saumon fumé façon sashimis Labeyrie

Makis saumon - Plus une miette dans l assietteMakis saumon - Plus une miette Makis saumon-avocat-concombre - Plus une miette

Préparation :
Etape 1 -> le riz
Bien rincer le riz à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau devienne claire.
Egoutter le riz puis le laisser reposer 30 minutes.
Mettre le riz et l’eau dans une casserole puis porter à ébullition.
Baisser le feu au minimum, couvrir la casserole et laisser cuire environ 12 minutes.
Retirer du feu et laisser reposer 10 minutes.
Enlever le couvercle et mélanger le fond de la casserole en évitant d’écraser les grains de riz.
Dans un bol, mélanger le vinaigre de riz, le sucre et le sel.
Bien mélanger jusqu’à ce que le sucre et le sel soient dissoud.
Puis verser sur le riz. Bien mélanger.

Etape 2 -> le montage
Peler, dénoyauter et couper l’avocat en lamelles.
Peler et couper le concombre en bâtonnets.
Placer une feuille de nori sur le tapis à makis.
Avec des mains mouillées, prendre une petite quantité de riz et l’étaler sur la feuille de nori.
Réitérer l’opération plusieurs fois.
Laisser une marge d’environ 1 cm sur le bord inférieur de la feuille de nori et 3cm sur le bord supérieur.
Mettre les lamelles d’avocat, le concombre et le saumon sur le riz.
Soulever le bord de la feuille de nori avec le tapis en appuyant légèrement sur les garnitures pour qu’elles restent en place.
Rouler délicatement jusqu’à ce que les bords se rejoignent et que cela forme un beau rouleau.
A l’aide d’un couteau humidifié, découper les makis.
Réitérer l’opération jusqu’à utilisation de tous les ingrédients.
Déposer une tranche de saumon sur le dessus de chaque makis.

Il ne reste plus qu’à photographier et à déguster avec de la sauce soja !

Makis saumon-avocat-concombre - Plus une miette dans l assietteMakis saumon-avocat-concombre par Plus une miette

Tartine apéro pour le meilleur des papas !

Ce dimanche c’est la fête des pères et cette année j’ai décidé que nous fêterions ça autour d’un bon verre de vin et de délicieuses tartines faites maison. Et oui il faut bien trinquer en l’honneur de tous ces papas qui nous soutiennent, nous supportent, nous engueulent un peu parfois (mais c’est toujours pour une bonne raison) et qui nous donnent tout leur amour depuis notre naissance (c’est la minute sentimentale, et oui il y a un coeur dernière ce blog).

Et pour cette occasion un peu particulière, j’ai décidé de faire confiance au meilleur des meilleurs : j’ai nommé Le Petit Ballon ! Pour ceux qui ne le connaîtrait pas encore, Le Petit Ballon est une wine box qui propose chaque mois 2 bouteilles de vin sélectionnées avec attention par Jean-Michel Deluc, ancien Chef Sommelier du Ritz (et oui ce n’est pas n’importe qui !). C’est un peu la box idéale pour ceux qui (comme moi) ne connaissent pas grand chose au vin mais l’aime beaucoup et souhaitent en apprendre plus sur ses origines, ses saveurs, son histoire, ses producteurs etc…
Chaque mois, Jean-Michel Deluc sélectionne pour nous des vins uniques, produits par des vignerons de talent, pour ravir nos palais et partir à la découverte de nouvelles pépites. Il déguste tout de même plus de 10 000 bouteilles par an pour n’en garder que le meilleur et nous le proposer dans cette fameuse petite box.
En plus de ces deux bouteilles d’exception, la wine box contient deux petites fiches descriptives sur les vins ainsi que des astuces et conseils de dégustation. On y retrouve également La Gazette du Petit Ballon, un petit livret qui nous raconte un peu l’actualité du vin et nous livre de délicieuses recettes (de quoi me combler vous vous en doutez).

Pour celles et ceux qui seraient en panne d’idée pour la fête des pères, vous pouvez encore vous rendre sur le site du Petit Ballon pour commander une box spéciale Fêtes des Pères ou alors pour offrir à votre papa un abonnement à cette jolie box. Un cadeau à la fois utiles et ludiques, puisque vous pourrez déguster de délicieux vins tout en devenant un véritable oenologue ! Et puis vous pourrez partager un moment complice et refaire le monde avec votre papa autour d’un bon verre. Que demander de plus ?!

Il ne vous faudra ensuite plus que quelques minutes et 2-3 ingrédients pour réaliser ces délicieuses tartines qui se marient par exemple à la perfection avec le Prosseco Borgo Luna de La Vigna Di Sarah que j’ai reçu dans ma Box.

Tartines Apéro - Plus une miette dans l'assietteTartines Apéro - Plus une mietteTartines - Plus une miette dans l'assiette
Ingrédients pour 4 personnes : 

• 4 tranches de pains de campagne
• 4 cuillères à soupe de caviar d’aubergines
• 4 morceaux de bûche de chèvre
• quelques feuilles de menthe
• quelques branches de ciboulette
• graines de sésame
• pignons de pin
• 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
• sel
• poivre

Tartines ingrédients - Plus une mietteTartine - Plus une miette dans l'assietteTartine - Plus une miette
Préparation :
Faire griller les 4 tranches de pain.
Ciseler la menthe et la ciboulette.
Etaler une cuillère à soupe de caviar d’aubergines sur chaque tranche de pain.
Emietter le fromage de chèvre et le déposer sur le caviar d’aubergines.
Saupoudrer de menthe, ciboulette, pignons de pin et graines de sésame.
Verser une cuillère d’huile d’olive sur chaque tartine.
Saler, poivrer.
Puis découper chaque tartine en morceau.

Il ne reste plus qu’à déguster avec un bon petit verre de Borgo Luna.

Tartine - Plus une miette X Petit BalonTartines - Plus une miette X Le Petit BalonBorgo Luna - Le petit bacon

Les chefs font leur cinéma à Cannes avec Nespresso

Il y a quelques jours j’ai eu la chance et le privilège de m’envoler pour Cannes afin de participer à son 69ème festival du cinéma. J’ai été invité par Nespresso, partenaire officiel du Festival de Cannes et de la Semaine de la critique, qui depuis 3 années consécutives organise un évènement d’exception mêlant haute gastronomie et cinéma.

Nespresso invite trois chefs prestigieux à choisir chacun un film qui a marqué l’histoire du Festival et à le réinterpréter autour d’un menu inédit servi sur la Plage Nespresso. Chacun des chefs devient alors le réalisateur d’un dîner pour quelque 70 convives autour d’une mise en scène en 5 plats et d’un décor original rappelant l’univers du film qui l’a inspiré.
Cette année ce sont les chefs Armand Arnal, Jean-François Piège et Cédric Béchade qui ont accepté le défi et poussé leur créativité dans leurs retranchements afin d’offrir une expérience inoubliable à leurs invités. Armand Arnal, chef de La Chassagnette à Arles 1* Michelin fait son cinéma inspiré par Underground d’Emir Kusturica (Palme d’Or 1995), Jean-François Piège, chef du Grand Restaurant 2* Michelin et Clover réinterprète Le Guépard de Luchino Visconti (Palme d’Or à 1963) et Cédric Béchade, chef de L’Auberge Basque à St Pée sur Nivelle 1* Michelin met en scène The Artist de Michel Hazanavicius (Prix d’Interprétation masculine pour Jean Dujardin 2011).

C’est donc avec plein d’étoiles dans les yeux et les papilles en éveil que j’ai pris l’avion dimanche 15 Mai afin de rejoindre la croisette. Au programme de cette folle journée : déjeuner au soleil sur la plage Nespresso, rencontre avec le chef Jean-François Piège afin d’échanger sur son menu et sa vision de la cuisine, suivi du dîner puis de la montée des marches pour la projection du film The Nice Guys avec Russell Crowe et Ryan Gosling (que je vous conseille vraiment d’aller voir !!!).

Aéroport CDG - ParisCannes vu du cielPlage Nespresso - CannesLa Plage Nespresso Déjeuner - Plages Nespresso
Rencontre JF Piège

Je vous le disais donc, j’ai eu la chance de participer au dîner mené par Jean-François Piège, qui a choisi de célébrer Le Guépard, de Luchino Visconti et d’appliquer la célèbre phrase du Prince Salina/Burt Lancaster : “ Pour que rien ne change, il faut que tout change ”. Son ambition était de s’inspirer de la cuisine italienne et d’amener ailleurs des produits, des plats qu’on croit connaître. C’est dans cet optique que le chef nous a proposé son interprétation de la célèbre carbonara en remplaçant les pâtes par des calamars ou encore en réalisant un Rossini avec du thon au lieu du boeuf. Un menu sans fausse note où se mariaient avec perfection le cinéma, la gastronomie, l’Italie et le café, pour un moment de partage et de convivialité inoubliable.

JF_PIEGE_FILM©Emmanuel_Nguyen_NgocPlage Nespresso - Diner JF PiègePizza soufflée - JF PiègeFleur de cèleri - JF PiègeCarbonara - JF Piège Thon Rossini - JF PiègeDessert chocolat/café - JF Piège
Après avoir dégusté ce délicieux repas, direction le red carpet pour ma toute première montée des marches avec une magnifique robe Temperley London qui m’a été prêtée par C’est ma robe.
C’est ma robe est un service de location de robes haute couture créé par Hélène Altmann. L’idée est de permettre à des femmes de porter des robes haute couture sans avoir à casser leur tirelire ! Elle met ainsi à disposition un large choix de robe, du 34 au 42, de plus de 150 maisons prestigieuses telles que Lanvin, Chanel ou encore Saint Laurent.
Un service idéal pour toutes celles qui recherchent une jolie robe pour un mariage, un anniversaire ou un évènement qui exige une tenue de cocktail ou de soirée. J’ai craqué pour une longue robe noire Temperley London, avec un petit côté vintage grâce à sa dentelle et sa coupe. Je l’avoue je me suis un peu sentie comme une princesse mais autant vous dire que j’avais aussi la pression car robe longue + talons + tapis + escalier + des centaines de photographes ça ne fait pas forcément bon ménage ! Mais finalement tout s’est bien passé (et non pas de grosse gamelle désolé de vous décevoir ^^).

Cannes - Plus une mietteCannes - Plus une miette dans l'assiettePlus une miette - Plus un zesteAvec Alice, du blog Plus un zeste, mon binôme pour cette journée de folie

Encore un très grand merci à Nespresso et toute l’équipe de 14 Septembre de m’avoir permis de vivre ce merveilleux moment. Merci au chef Jean-François Piège de nous avoir accordé un peu de son temps et surtout de nous avoir servi cet excellent dîner (j’ai hâte de venir découvrir Le Grand Restaurant maintenant), et merci à Hélène pour cette somptueuse robe.

Je t’embrasse cher Festival de Cannes et à l’année prochaine !
xoxo

Tarte à la crème de pistache et fruits rouges

Chose promise, chose due ! Après vous avoir fait baver sur instagram, je vous livre enfin la recette de ma fameuse tarte à la crème de pistache et fruits rouges. Un petit délice à déguster tout au long de l’été avec les amis ou la famille. Et en plus d’être plutôt bonne, elle est surtout très simple à réaliser donc plus aucune excuse pour ne pas y céder !

Allez hop, plus un mot, on file aux fourneaux !

Tarte pistache fruits rouges - Plus une miette dans l'assietteTarte pistache fruits rouges - Plus une mietteTarte pistache fruits rouges / Plus une miette dans l'assiette

Ingrédients :
Pour la pâte :
• 250g de farine
• 125g de beurre
• 80g de sucre en poudre
• 1 jaune d’oeuf
• 1 cuillère à soupe d’eau glacée
• 1 pincée de sel

Pour la crème de pistache :
• 100g de pistache non salées
• 100g de beurre
• 100g de sucre glace
• 2 œuf
• 1 c à café de maïzena

Pour la chantilly :
• 10cl de crème liquide
• 200g de mascarpone
• 3 cuillères à soupe bombées de sucre glace
• les graines d’une gousse de vanille

Pour le dressage :
• fraises
• mûres
• myrtilles
• framboises
• quelques feuilles de menthe

Tarte pistache fruits rouges - IngrédientsTarte pistache fruits rouges - Dressage
Préparation :
Étape 1 -> la pâte
Tamiser la farine puis incorporer le beurre et le sel.
Mélanger du bout des doigts jusqu’à obtenir un mélange sablé.
Faire un puits au centre du mélange, ajouter le jaune d’oeuf, l’eau et le sucre.
Mélanger tous les ingrédients sans trop travailler la pâte.
Puis écraser avec la paume de la main pour l’amalgamer.
Former une boule, emballer dans du film alimentaire et mettre au frais pour minimum 1 heure.

Étape 2 -> la crème de pistache
Réduire les pistaches en poudre à l’aide d’un mixeur.
Verser la poudre de pistache dans un bol puis incorporer le beurre coupé en morceaux et le sucre glace.
Mélanger jusqu’à obtenir une consistance homogène.
Incorporer les oeufs un par un puis ajouter la maïzena.
Bien mélanger.
Réserver au frais.

Étape 3 -> la chantilly
Verser la crème liquide et la vanille dans le bol d’un robot puis monter le tout en chantilly.
Incorporer la mascarpone puis battre de nouveau tout en ajoutant progressivement le sucre jusqu’à obtenir une consistance homogène.
Conserver au frais jusqu’à utilisation.

Étape 4 -> le montage
Préchauffer le four à 170°C.
Etaler la pâte sur le plan de travail à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
Beurrer et fariner le moule, puis le chemiser avec la pâte.
Piquer le fond à l’aide d’une fourchette.
Enfourner pour environ 10 min.
Une fois le fond de tarte légèrement précuit ajouter la crème de pistache puis enfourner de nouveau pendant 20 à 25 minutes.
Une fois la tarte cuite, la laisser refroidir complètement.
Dresser la chantilly à l’aide d’une poche à douille.
Puis parsemer le tout de fraises, mûres, myrtilles et framboises.
Ajouter quelques feuille de menthe.

Tarte pistache fruits rouges / Plus une mietteTarte pistache fruits rouges par Plus une miette dans l'assietteTarte pistache fruits rouges par Plus une mietteTarte pistache fruits rouges by Plus une miette

Pizza verde maison

Ca y est le printemps est « pratiquement » de retour, et les asperges aussi par la même occasion ! Vertes ou blanches, elles commencent à faire leur apparition sur les étales des marchés, et ce pour notre plus grand plaisir. Disponible de Mai à Juin, l’asperge est un produit qui reste assez rare et dont il faut profiter un maximum dès le début de la saison ! Du coup je n’ai pas perdu de temps en filant acheter une belle botte au marché afin de vous préparer une bonne petite recette. Même si j’avoue que je la mange d’habitude très simplement avec une vinaigrette ou une mayonnaise maison, je me suis dit que j’allais cette fois-ci la cuisiner un peu, ou du moins vous la proposer dans une version un peu plus travaillée.

Pizza verde - Plus une miette dans l'assiettePizza verde - Plus une miette

Ingrédients pour 6 personnes :
Pour la pâte à pizza :
• 500g de farine
• 25cl d’eau tiède + 5cl pour diluer la levure
• 25g de levure de boulanger fraiche
• 1/2 c. à c. de sucre
• 2 c. à c. de sel
• 2 c. à s. d’huile d’olive

Pour la garniture :
• 150g de caviar d’aubergine
• 1 mozzarella di buffala
• 8 asperges vertes
• 1 oeuf
• 4 tranches de jambon de Parme
• roquette ou pousse d’épinard
• basilic
• sel
• poivre

Pizza verde maison - Plus une miette dans l'assiette
Préparation :

Etape 1 -> la pâte à pizza
Délayer la levure dans 5cl d’eau tiède.
Disposer la farine dans un grand saladier, faire un puits au centre, verser la levure et le sucre puis mélanger.
Ajouter le sel.
Incorporer au fur et à mesure l’eau tiède puis commencer à pétrir à l’aide d’un robot ou à la main.
Verser l’huile d’olive et pétrir pendant 2 minutes.
Laisser la pâte reposer 10 minutes, couverte d’un torchon humide pour qu’elle ne se dessèche pas.
Pétrir de nouveau la pâte pendant 10 minutes puis former une boule.
Déposer la pâte dans un récipient légèrement huilé et couvrir d’un torchon humide.
Laisser la pâte lever pendant 2 heures dans un four éteint, préchauffé préalablement à 50°C.

Etape 2 -> la garniture
Préchauffer le four à 220°C.
Couper la partie blanche des asperges vertes, puis les écussonner (enlever les petites écailles rigides avec la pointe d’un couteau).
Faire bouillir un grand volume d’eau avec du sel, puis plonger les asperges dedans pendant 5 min avant de les égoutter.
Étaler la pâte à pizza sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Etaler le caviar d’aubergine, puis disposer la mozzarella di buffala préalablement coupé en lamelles.
Ajouter les asperges et enfourner pour environ 15 minutes.
A mi-cuisson, sortir la pizza du four et ajouter l’oeuf au centre.
Enfourner de nouveau et poursuivre la cuisson.
Une fois cuite, sortir la pizza du four, disposer le jambon de Parme, la roquette et les feuilles de basilic.
Servir !

Pizza verde maison - Plus une miettePizza verde par Plus une miette dans l'assiette

London City Guide

Il y a quelques mois j’ai eu la chance de participer à l’opération #LaVieOnBoard et de partir quelques jours à Londres avec Eurostar. Le but de cette opération ? Découvrir et surtout tester les tout nouveaux trains mis en circulation par Eurostar. Toujours à l’écoute de ses voyageurs, la compagnie a compris qu’il était temps de faire peau neuve et de moderniser ses trains afin de répondre aux nouvelles attentes des usagers. Plus design, encore mieux équipés, pleins de fonctionnalités, ces nouveaux trains ont été pensés pour les voyageurs 2.0. Fini les pannes de téléphones ou d’ordinateurs grâce aux nombreuses prises présentes dans les wagons, fini d’être coupé du reste monde puisqu’il devient maintenant possible de surfer sur internet pendant le trajet grâce au wifi gratuit disponible dans tout le train, fini les petites siestes et place aux films, documentaires et autres jeux disponibles sur l’application Eurostar et consultables à tout moment pendant le trajet…. Autant de fonctionnalités qui combleront les voyageurs de demain ! Le bar-buffet s’est lui aussi refait une petite beauté afin de nous offrir une pause gourmande comme il se doit, car un voyage en Eurostar n’en est pas un sans un English tea, une viennoiserie ou quelques bulles de champagne…

Embarquement EurostarEmbarquement Eurostar 2EurostarEurostar train

C’est donc en compagnie de l’équipe d’Eurostar et de mes acolytes Anaïs et Julie que j’ai embarqué à bord de l’Eurostar pour 2 journées de folie au coeur de la capitale Londonienne. On m’avait promis un séjour placé sous le signe de la food et je n’ai pas été déçue ! Entre les fluffy pancakes du Ace Hotel, le fish&chips de chez Poppies ou la street food de Rita’s j’ai pu davantage découvrir Londres au travers de sa gastronomie et surtout me régaler du matin au soir ! On a quand même profité de cette escapade pour faire du lèche vitrine sur Regent Street (on avait bien besoin de marcher vu tout ce qu’on avait mangé haha), chiner au Spitalfields Market ( et dénicher 2-3 vinyls) ou encore se faire une petite expo au Wellcome Collection (expérience totalement étrange à faire d’urgence). Autant de choses incroyables qui se trouvent à seulement 2 heures de Paris, ça ne vous donne pas envie de partir vous aussi ?

Pour ceux qui seraient encore indécis, voici quelques images non-exhaustives des merveilleuses choses à découvrir à Londres !

StPancras - DentSt PancrasEurostar - Plus une mietteAce Hotel ShoreditchAceHotelRooftopAlbionAlbionCereal Killer CafeCereal Killer CafeCerealSpitalfields MarketSpitalfieldsPoppiesPoppiesState Of Mind Exhibtion, Wellcome CollectionWellcome CollectionLondon2Rita’sRitasRitas foodRitas - Plus une mietteRegent StreetAnais et JulieAnais - Julie - EmilieStPancras train station

Ce petit séjour Londien m’a tellement plu que je suis repartie à Londres il y a quelques jours avec mes amies Emilie alias Griottes et Maiwenn du blog From Maiwenn with love, afin de remplir mon petit carnet de bonnes adresses. Voici en images un petit résumé de notre weekend et quelques adresses à ne surtout pas manquer lors de votre prochain séjour. Si ça c’est pas sympa franchement ? 😉

Duck&WaffleDuckandWaffleDuckandWaffle - GranolaDuckandWaffle - WaffleJamie Oliver’s FifteenFifteen - Jamie OliverFifteen - Desserts Lyle’sLylesLyles2OttolenghiOttolenghi pastryOttolenghi pastry 2FriendsShake Shack ShakeShackLondon2