Tarte rustique aux pêches blanches et jaunes marinées au thym

Bon il semblerait que cette petite recette ait beaucoup plu à celles et ceux qui me suivent sur Instagram donc j’ai bien compris que j’avais plutôt intérêt à vous la partager par ici. Comme vous le savez sûrement maintenant, je suis une fan inconditionnelle des Tartes Rustiques, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que j’ai fait un livre sur le sujet il y a quelques années (oui je sais le sujet est épineux car vous ne pouvez plus le trouver en vente, MAIS, je suis sur le dossier et je vous promets que je vais trouver une solution pour que vous puissiez de nouveau y avoir accès). En attendant, je vous partage des recettes de tartes rustiques par ici et c’est déjà pas mal non ?

Ingrédients :
Pour la pâte :

• 250g de farine
• 125g de beurre froid
• 1 pincée de sel
• 60g de sucre
• 1 jaune d’oeuf
• 3 c. à soupe d’eau glacée

Pour la garniture :
• 3 pêches jaunes mûres
• 2 pêches blanches mûres (ou l’inverse comme vous préférez)
• 30g de sucre roux
• 2 c. à soupe de Maïzena
• le jus d’1/2 citron jaune
• 3 -4 branches de thym
• 40g de poudre d’amande

Pour la dorure :
• 1 jaune d’oeuf
• Du sucre roux

Préparation :
Verser la farine sur le plan de travail.
Ajouter le beurre froid coupé en petits morceaux et le sel.
Mélanger du bout des doigts jusqu’à obtenir un mélange sablé.
Faire un puits au centre du mélange, ajouter le jaune d’oeuf, l’eau et le sucre.
Mélanger tous les ingrédients sans trop travailler la pâte.
Puis écraser avec la paume de la main pour l’amalgamer.
Former une boule, aplatir légèrement pour former une galette, emballer dans du film alimentaire, et mettre au frais pour minimum 2 heures.

Nettoyer les pêches, puis les couper en quartiers.
Dans un bol, verser les quartiers de pêches, le sucre roux, la maïzena, le jus de citron, et les branches de thym.
Mélanger puis laisser mariner pendant 30 minutes minimum.

Préchauffer le four à 190°C.
Étaler la pâte sur une feuille de papier sulfurisé.
La saupoudrer de poudre d’amandes en laissant un bord de 4cm.
Disposer les quartiers de pêches sur la poudre d’amande.
Rabattre le bord de la pâte sur les fruits.
Battre le jaune d’oeuf, badigeonner le bord de la tarte à l’aide d’un pinceau et le parsemer de sucre roux.
Glisser la tarte sur une plaque de cuisson et enfourner pour 30 minutes.

Daurades royales farcies au beurre d’ail et estragon, hasselback potatoes

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui nous allons parler poisson par ici. C’est vrai que je n’ai pas l’habitude de vous proposer des recettes à base de poisson sur le blog mais il faut avouer que j’aime beaucoup ça, même si je n’en cuisine pas souvent. Et ça tombe plutôt bien, puisque dans le cadre de notre collaboration, Grand Frais, m’a mis au défi d’imaginer une recette à base de poisson. Sur leurs étales, on retrouve 30 à 50 espèces différentes qui arrivent quotidiennement depuis les criées des ports de Boulogne, Lorient, Le Guilvinec, Douarnenez, Erquy, La Rochelle, La Cotinière et Royan. Vous l’aurez donc compris, Grand Frais fait la part belle à la pêche française. Pour ma recette, c’est sur la daurade royale que j’ai jeté mon dévolu. C’est un poisson à la chaire fine et goûteuse que j’apprécie particulièrement du coup je me suis dit qu’il allait être l’élément principal de ma recette. J’ai choisi de les prendre entière, ce qui va me permettre de pouvoir ensuite réaliser un petit fumet de poisson avec les têtes et les arrêtes. Car dans la daurade, tout est bon, donc ce serait vraiment dommage de gâcher.

Pour revenir à la recette, j’ai décidé de partir sur quelque chose de très simple à faire et très bon : des daurades entières farcies au beurre d’ail et estragon puis cuites au four. Je les ai accompagné d’hasselback potatoes pour un repas qui sent bon le soleil et les vacances. J’espère que ça vous plaira.

Ingrédients pour 4 personnes :
Pour le poisson :

• 2 daurades royales (≃1,2kg en tout)
• 90g de beurre mou
• 2 gousses d’ail + 1 tête d’ail
• 12g de feuilles d’estragon
• Sel
• Poivre
• 1 citron
• Huile d’olive

Pour les hasselback potatoes :
• 800g de pomme de terre (≃3 pommes de terre moyennes par personne)
• Huile de tournesol
• Fleur de sel
• 2 gousses d’ail
• Quelques feuilles de persil plat

Préparation :
Préchauffer le four à 210°C.
Nettoyer les pommes de terre, sans les éplucher.
Placer les pommes de terre entre 2 battons (j’utilise des baguettes) puis les couper en fine lamelle jusqu’à ce que la lame touche les bâtons.
Cela permet d’avoir une découpe régulière.
Plus les lamelles seront fines, plus les pommes de terre seront croustillantes.
Placer les pommes de terre sur une plaque recouverte de papier cuisson et les badigeonner d’huile de tournesol.
Peler et émincer 2 gousses d’ail puis en parsemer les pommes de terre.
Saler et enfourner pour 30 minutes.
Pendant ce temps, vider et écailler les daurades. Couper la queue et les nageoires.
Peler et émincer 2 autres gousses d’ail.
Nettoyer et émincer les feuilles d’estragon.
Dans un bol, mélanger le beurre mou, l’ail et l’estragon.
Saler, poivrer puis farcir les daurades du mélange.
Découper 3 rondelles de citron. Les recouper en deux et disposer 3 moitiés de citron dans chaque daurade.
Placer les daurades dans un plat allant au four.
Couper la tête d’ail en deux et placer les deux moitiés dans le plat.
Découper le reste du citron en lamelles et les placer également dans le plat.
Arroser le tout d’huile d’olive.
Une fois les 30 minutes de cuisson des pommes de terre passées, baisser le four à 200°C, laisser les pommes de terre dans le four et ajouter les poissons.
Poursuivre la cuisson 25 minutes.
À la sortie du four, parsemer les pommes de terre de persil plat ciselé.

Une année placée sous le signe de l’Eataly

Je me suis dit que j’allais débuter cet article dans la bonne humeur et avec un petit jeu de mot pour vous annoncer que cette année j’ai la chance d’être membre du club d’Eataly Paris.

Alors pour celles et ceux qui ne connaitraient pas encore Eataly (promis je ne juge pas…), cela représente aujourd’hui presque une quarantaine de points de vente à travers le monde, qui ont pour but de promouvoir le bien manger à l’italienne. Leur fondateur, Oscar Farinetti, disciple de Carlo Petrini, le défenseur de la « slow food », a créé le tout premier Eataly à Turin en Janvier 2007. Son objectif : proposer à ses clients des produits piémontais de qualité sourcés auprès de petits producteurs de la région. Et aujourd’hui, cet objectif n’a toujours pas changé. Bien qu’il ait ouvert des antennes dans 13 différents pays, Oscar Farinetti attache toujours autant d’importance à la sélection et à la qualité des produits vendus, tous rigoureusement représentatifs de la richesse du terroir italien.

Mais bien plus qu’un simple magasin, Eataly c’est un savant mélange entre une épicerie fine, un restaurant et une école, le tout dédié à la gastronomie italienne. La devise de la marque « EAT, SHOP, LEARN » en est d’ailleurs la preuve. Chez Eataly, on peut à la fois faire son marché, manger au restaurant et apprendre à cuisiner avec un chef de la Scuola. Vous l’aurez donc compris, c’est un véritable paradis pour tous les aficionados de l’Italie !

(suite…)

Cobbler fraise – rhubarbe

Il y a quelques jours j’ai enfin pu récolter la rhubarbe du jardin de mes parents et c’était l’excuse parfaite pour refaire une jolie recette à base de rhubarbe sur le blog. Comme je ne voulais pas faire une énième tarte à la rhubarbe (bien que j’adore ça…) j’ai décidé cette fois-ci de partir sur une recette de cobbler. Alors pour celles et ceux qui ne connaitraient pas encore, le cobbler c’est comme une sorte de crumble mais avec une pâte qui n’est pas friable et qui s’apparente un peu à une pâte sablée. C’est une recette hyper simple à faire, très gourmande et qui s’adapte au fil des saisons. Pour cette recette, j’ai associé la rhubarbe à la fraise, parce qu’il n’y a vraiment rien de meilleur que l’association fraise – rhubarbe, vous ne trouvez pas ?

Ingrédients pour 6 personnes :
Plat Ø 23 cm
• 300g de fraises 
• 350g de rhubarbe
• 1/2 citron
• 60g de sucre de canne
• 1/4 de gousse de vanille
• 1 pincée de sel
• 240g de farine
• 1 c. à soupe rase de levure
• 120g de beurre froid
• 90ml de lait
• 60ml de sirop d’érable 

Préparation :
Préchauffer le four à 190°C.
Laver, équeuter et couper les fraises en deux.
Laver, peler et couper la rhubarbe en tronçons.
Dans un bol, mélanger les fraises, la rhubarbe, le jus du demi citron, le sucre de canne, les graines de la gousse de vanille et le sel.
Verser la préparation dans un plat allant au four.
Dans un autre bol, mélanger la farine, la levure et le beurre froid coupé en morceaux jusqu’à obtention d’une texture sableuse.
Ajouter le lait et le sirop d’érable, puis mélanger grossièrement jusqu’à obtention d’une pâte.
Verser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné.
Aplatir légèrement la pâte à l’aide d’un rouleau ou des mains (environ 1cm d’épaisseur), puis former 6 cercles (Ø8cm) à l’aide d’un emporte pièce.
Disposer les cercles de pâte sur le mélange fraise – rhubarbe.
Badigeonner un peu de lait sur le dessus des cercles de pâte à l’aide d’un pinceau puis saupoudrer de sucre de canne.
Enfourner pour 40 minutes.

Pita, falafel aux épinards et sauce tahini

Pour celles et ceux qui me suivent assidûment par ici, vous vous souvenez surement qu’en fin d’année dernière j’avais fait une petite collaboration avec Grand Frais qui m’avait proposé d’imaginer des recettes pour les fêtes de fin d’année. Cette fois-ci on remet ça autour de plusieurs recettes que je vous distillerai par ici jusqu’à décembre. On commence avec une recette autour des légumineuses et de ce côté là chez Grand Frais il y a le choix. Je ne sais pas si vous avez déjà eu l’occasion de jeter un oeil dans ce rayon mais entre les différentes variétés de haricots, les pois (cassés, chiches), les fèves, les lentilles… il y a de quoi en faire des recettes ! Et je l’avoue, les légumineuses sont ma grande passion depuis que j’ai publié mes derniers livres de recettes veggie chez Marabout. La cuisine végétarienne m’a vraiment ouvert le champs des possibles en matière de création de recettes. Je me suis rendue compte qu’avant ça je ne considérais pas vraiment qu’un légume, une légumineuse ou une céréale pouvait être la pièce principale de mon repas et m’apporter autant de bonne chose. Mais ça c’était avant ! Et une légumineuse que j’aime plus particulièrement maintenant c’est le pois chiche. Si vous saviez le nombre de choses qu’on peut faire avec : des salades, des houmous, des burger, des soupes, des pizzas, et même des cookies ! Bref vous l’aurez compris le pois chiche c’est un peu l’ingrédient parfait. Dans ma recette, j’ai décidé de l’utiliser pour réaliser de bons petits falafels qui vont ensuite garnir mes pita. C’est une recette super simple et idéale pour vos pique-niques de cet été !

Ingrédients pour 2 personnes : 
Pour les falafels : 

• 240g de pois chiches cuits
• 40g d’épinards frais
• 5g de feuilles de coriandre
• 1 c. à soupe de farine de pois chiche
• 1/2 c. à café de cumin
• Huile d’olive
• Sel / Poivre

Pour la sauce :
• 200g de yaourt grec
• 2 c. à soupe de tahini
• 1/2 citron jaune
• 2 c. à soupe d’huile d’olive
• Sel / Poivre

Pour le dressage :
• 2 pains pita
• 1 grosse tomate jaune
• 1 oignon rouge
• Quelques feuilles de coriandre

Préparation :
Rincer et sécher complètement les pois chiches à l’aide d’un linge propre.
Laver et essorer les épinards.
Verser les pois chiches, les épinards, les feuilles de coriandre, la farine de pois chiches, le cumin et une cuillère à soupe d’huile d’olive dans le bol d’un mixeur.
Mixer jusqu’à obtention d’une pâte homogène avec encore quelques morceaux. Saler, poivrer et mixer légèrement.
Former 8 palets avec la pâte.
Verser 4 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une poêle puis faire revenir les falafels environ 7 minutes de chaque côté.
Pendant ce temps, préparer la sauce en mélangeant le yaourt grec, le tahini, le jus du demi citron jaune et l’huile d’olive. Saler, poivrer.
Peler et émincer l’oignon rouge.
Laver et couper la tomate en rondelles.
Toaster les pain pita puis les couper en deux au centre.
Ouvrir les pains pita, les garnir généreusement de sauce puis ajouter 2 rondelles de tomate, un peu d’oignon rouge, 2 falafels et quelques feuilles de coriandre.

Article sponsorisé

Arancini à l’agneau

Aujourd’hui on part en Italie… bon à défaut de pouvoir prendre l’avion en ce moment, je vous emmène en voyage avec une petite recette que j’adore : les arancini. Pour celles et ceux qui ne connaitraient pas encore, les arancini sont de délicieuses boulettes de riz, panées et frites. La version la plus connue est celle al ragù (farce de viande et petits pois) mais aujourd’hui je vous propose ma version à l’agneau que j’ai une fois de plus imaginé dans le cadre de ma collaboration avec l’interprofession de l’agneau. Idéale à picorer du bout des doigts, cette petite recette devrait plaire à toutes celles et ceux qui, comme moi, pense déjà aux futures repas, apéros et autres pique-niques de cet été.

Ingrédients pour un quinzaine d’arancini :
• 250g de gigot d’agneau européen haché
• 25g de beurre
• 200g de riz arborio
• 650ml de bouillon de légumes
• 2 c. à soupe d’huile d’olive
• 1 oignon
• 2 gousses d’ail
• 15g de feuilles de menthe
• 15g de coriandre
• 30g de parmesan râpé
• Sel / poivre

Pour la panure : 
• 70g de farine
• 2 oeufs
• 180g de chapelure
• Huile de cuisson 

Pour la sauce : 
• 150g de yaourt grec 
• 1/2 citron 
• 3 c. à soupe d’huile d’olive
• Sel / Poivre

Préparation :
Faire fondre le beurre dans une casserole puis ajouter le riz.
Cuire pendant 2-3 minutes jusqu’à ce que le riz devienne translucide.
Incorporer 150ml de bouillon, porter à ébullition puis baisser le feu.
Ajouter le reste du bouillon petit à petit tout en mélangeant régulièrement.
Cuire le riz jusqu’à absorption totale du bouillon, soit environ 30-35 minutes.
Peler puis émincer l’oignon et l’ail. Réserver.
Dans une poêle, faire revenir l’oignon et l’ail dans l’huile d’olive pendant 5 minutes.
Ajouter l’agneau, saler, poivrer et poursuivre la cuisson 5 minutes tout en mélangeant de temps en temps. Réserver.

Dans un bol, mélanger le riz, l’agneau, la menthe et la coriandre ciselées, le parmesan et un peu de poivre.
Verser la farine, les oeufs battus et la chapelure dans 3 bols distincts.
Former des boules de 45-50g avec la préparation de riz puis les rouler dans la farine, l’oeuf et enfin la chapelure.
Cuire les arancini 4 à 5 minutes dans une poêle remplie d’un fond d’huile de cuisson (environ 1cm de hauteur). 
Bien les retourner pendant la cuisson afin de cuire chacune des faces. 

Dans un bol mélanger le yaourt grec, le jus de citron et l’huile d’olive. 
Saler, poivrer. Déguster les arancini avec la sauce. 

Article sponsorisé
#jadorelagneau
#enjoyitsfromeurope🇪🇺

Smoothie fraicheur au lait ribot + Concours

Il y a quelques jours, Paysan Breton m’a mis au défi de réaliser une recette de smoothie avec leur lait ribot. Alors pour celles et ceux qui ne connaitraient pas encore , le lait ribot est un lait fermenté. Alors dit comme ça, ça ne vend pas forcément du rêve, mais cela signifie surtout que c’est un lait qui renferme une grande quantité de bactéries lactiques vivantes, des probiotiques, qui ont une action bénéfique reconnue sur la flore intestinale, dans la digestion du lactose, et plus globalement sur le renforcement de l’immunité. Et en plus d’être bon pour notre corps, il a ce petit goût doux – acide que je trouve hyper intéressant. Pour ma recette, j’ai décidé de l’associer à quelques fraises (c’est la saison donc autant en profiter), de la menthe pour la fraicheur, du citron, une pointe de gingembre pour titiller les papilles et une note de miel pour arrondir tout ça. Bref, un peu le mélange idéal avec le retour du soleil et de la chaleur. Et en plus, c’est super simple à faire !

Pour 4 smoothies : 
• 150g de fraises 
• 10 feuilles de menthe (grandes feuilles) 
• 1 + 1/2 citron
• 4 cuillères à café de miel
• 2 cm de gingembre
• 500 ml de lait ribot
• une dizaine de glaçons

Préparation : 
Laver, équeuter et découper les fraises en quartiers.
Laver et ciseler les feuilles de menthe. 
Prélever le zeste et la pulpe d’un demi citron. Prélever le jus du citron restant. Verser le tout dans le blender.
Ajouter le miel, le gingembre râpé, le lait ribot et les glaçons.
Mixer jusqu’à obtention d’un smoothie lisse.
Servir dans 4 verres. 

CONCOURS TERMINÉ

Et pour que vous puissiez à votre tour réaliser ce petit smoothie, je m’associe à Paysan Breton et KitchenAid pour vous offrir 2 paniers garnis de produits Paysan Breton ainsi qu’un Blender K400.

Pour participer, il vous suffit de laisser un commentaire sous ce post en me disant quelle autre recette vous feriez avec le lait ribot. Et pour doubler vos chances de gagner, abonnez vous aux comptes Instagram @paysanbreton_officiel et @kitchenaidfr, et laisser le nom de votre Insta également dans votre commentaire.

Deux gagnants seront tirés au sort, l’un gagnera un panier de produits Paysan Breton + le robot KitchenAid, et le second gagnera un panier de produits Paysan Breton.

Vous avez jusqu’au 27 Mai pour participer.

RÉSULTATS

Mille excuses pour le résultat super tardif du concours. Les dernières semaines ont été assez chargées…
Le grand gagnant du robot Blender K400 KitchenAid et du panier de produits Paysan Breton est : Longchamp Nicolas (@nico.longchamp)
Et le second gagnant qui remporte un panier de produits Paysan Breton est : Elodie.C (@elodie_alfayette). Checker vos boîtes mails ; )

Encore merci à tous pour vos nombreuses participations.
J’essaie de revenir avec un nouveau concours bientôt !

Article sponsorisé

Green Burger aux petits pois

Et si je vous disais que les petits pois ne se mangent pas qu’avec les carottes et surtout qu’ils peuvent être délicieux dans un burger ! Vous y croyez ? Et bien sachez que, comme les lentilles ou les haricots, les petits pois sont une super base pour réaliser un steak végétarien. Du coup c’est ce que j’ai testé aujourd’hui pour cette recette de green burger. J’ai préparé un steak de petits pois et menthe, que j’ai accompagné d’une petite crème de feta pour un burger tout en fraicheur et super gourmand ! J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi.

Ingrédients pour 4 burger : 
Pour les buns :
 
• 10cl de lait tiède
• 12g de levure fraîche de boulanger
• 1 c. à café de sucre en poudre
• 1/2 c. à café de sel 
• 2 oeufs
• 325g de farine
• 125g de beurre à température ambiante
• 1 jaune d’oeuf + 1 c. à soupe de crème liquide + graines de sésame  

Pour les steak de petits pois : 
• 2 c. à soupe d’huile d’olive
• 1/2 oignon
• 125g de chapelure
• 2 c. à soupe de menthe ciselée
• 2 gousses d’ail
• 25g de parmesan
• 1 oeuf
• 340g de petits pois frais blanchis (ou surgelés et décongelées) 
• 1/4 c. à café de Sel
• 2 cébettes 

Pour le dressage : 
• Poivre
• 200g de fêta
• 5 c. à soupe de crème liquide
• 1 cébette
• Quelques feuilles de menthe 

Préparation :
Étape 1 -> Les buns
Émietter la levure fraîche de boulanger dans le lait.
Dans le bol d’un robot, mélanger les oeufs, le sucre, le sel et le mélange levure-lait.
Incorporer la farine petit à petit et pétrir pendant 10 minutes afin d’obtenir une pâte lisse et souple. 
Couper le beurre en petits morceaux puis les incorporer à la pâte. Pétrir encore 5 minutes.
Une fois que la pâte est bien homogène, couvrir le bol d’un torchon et laisser pousser 1h30 prêt d’un point chaud.
Partager la pâte en 6 pâtons et former 6 boules en ramenant les bords vers l’intérieur pour bien tendre le dessus des buns.
Disposer les boules de pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson, couvrir avec le torchon et laisser de nouveau pousser 1h30.
Préchauffer le four à 225°C et disposer dedans un récipient contenant un peu d’eau.
Battre le jaune d’oeuf et la crème liquide. Badigeonner le dessus des buns puis parsemer de graines de sésame.
Enfourner les buns, baisser le four à 200°C puis cuire 15 minutes.
À la sortie du four, laisser les buns refroidir sur une grille.

Étape 2 -> Les steak de petits pois
Peler et émincer l’oignon puis le faire revenir dans une poêle avec l’huile d’olive.
Une fois bien transparent, verser l’oignon dans le bol d’un mixer puis ajouter la chapelure, la menthe, l’ail préalablement pelé et émincé, le parmesan râpé et l’oeuf.
Mixer jusqu’à obtention d’une préparation homogène.
Ajouter les petits pois et le sel puis mixer par à-coups afin d’obtenir une texture homogène mais avec encore quelques morceaux.
Former 4 steak avec la préparation puis la placer au frais pendant au moins 1 heure.

Étape 3 -> Le montage  
Couper les buns en 2. Beurrer légèrement l’intérieur puis les saisir dans une poêle. Réserver.
Cuire les steaks de petits pois une dizaine de minutes dans une poêle. Retourner les steak à mi-cuisson.
Dans un bol, émietter la feta puis la mélanger avec la crème liquide. Ne pas trop mélanger pour garder de la texture.
Disposer les steak de petits pois sur les parties basses des buns, verser dessus une bonne cuillerée de préparation à la feta.
Parsemer de cebette hachée, de quelques feuilles de menthe et poivrer.
Refermer les burger et déguster. 
Conserver les 2 pains à burger restant dans un sachet plastique fermé.

Tortellini à la ricotta, ail des ours et asperges

Période de confinement oblige, je me retrouve en ce moment avec beaucoup plus de temps pour moi, et donc encore plus de temps pour cuisiner et imaginer des recettes. Aujourd’hui j’ai décidé de me lancer un petit défi personnel en réalisant mes propres pâtes maison. Alors oui j’en avais déjà fait sur le blog il y a quelque temps mais cette fois j’ai décidé de me lancer dans une pâte un peu plus élaborée, j’ai nommé : les tortellini. Je suis une grande fan de pâte (et je ne pense pas être la seule), et faire celles-ci moi même de A à Z c’était un peu ma petite victoire du jour. Et il faut dire qu’en ce moment, des petites victoires on en a bien besoin. Comme cette recette n’est pas vraiment compliqué mais requiert du temps et de la patience je me suis dit que j’allais vous la partager pour que vous aussi vous puissiez relever ce petit défi, occuper une partie de votre journée et vous faire votre petite victoire du jour ! Alors qui est prêt à relever l’épreuve ?

Ingrédients pour 2 personnes
Pour la pâte :
• 200g de farine de blé T45
• 2 gros oeufs
• 1/4 c. à soupe de sel

Pour la farce :
• 180g de ricotta
• 30g de parmesan
• 1 poignée d’ail des ours
• le jus et les zeste d’un demi citron
• Sel
• Poivre

Pour la sauce :
• 40g de beurre demi-sel
• 10g de ciboulette
• quelques branches de thym
• 200ml de bouillon de légumes

Pour le dressage :
• 6 asperges
• Quelques fleurs d’ail des ours
• Flocons de piment ou piment d’Espelette

Préparation :
Étape 1 -> la pâte

Verser la farine dans un bol et faire un puit au centre. 
Battre les oeufs et les verser dans le puit formé au centre de la farine. 
Ajouter le sel. 
Mélanger le tout à la fourchette jusqu’à obtention d’une pâte collante. 
Former une boule de pâte, puis la pétrir sur le plan de travail fariné pendant un dizaine de minutes. 
La pâte doit être homogène et bien élastique. 
Former une boule puis l’emballer dans du film alimentaire et placer au réfrigérateur pendant 1 heure. 

Étape 2 -> la farce
Dans un bol, mélanger la ricotta, le parmesan, l’ail des ours lavé et ciselé, le jus et les zeste du demi citron. Saler, poivrer.

Étape 3 -> montage
Sortir le pâton du frigo et le séparer en 4. 
– Si vous avez un laminoir :
Étaler légèrement un pâton à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et remettre les autres au frais en attendant pour éviter que la pâte ne sèche. 
Passer le pâton dans le laminoir, au niveau le moins serré. 
Plier le pâton en trois en ramenant chaque bord vers l’intérieur puis le repasser dans le laminoir en resserrant légèrement les rouleaux. 
Renouveler cette opération de pliage 1 fois. Puis passer la pâte dans le laminoir en resserrant d’un cran à chaque fois jusqu’au niveau 6.
– Si vous n’avez pas de laminoir, étaler la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie jusqu’à atteindre une épaisseur assez fine pour réaliser les tortellini.
À l’aide d’un emporte pièce, découper des cercles d’environ 5-6 cm de diamètre. Déposer un peu de farce au milieu de chaque disque. Rabattre un côté de la pâte sur l’autre afin de former en demi-cercle et sceller en pressant avec les doigts. (si la pâte est un peu sèche, rajouter un peu d’eau sur le pourtour du disque avant de le rabattre et de sceller).
Rouler chaque tortellini autour du bout de l’index, superposer les deux extrémités et les presser pour les souder.
Réaliser la même opération avec les 3 autres pâtons. 

Étape 4 -> le dressage
Porter une casserole d’eau salée à ébullition.
Dans une poêle, faire fondre le beurre à feu doux. Une fois fondu, ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition, puis baisser le feu, ajouter la ciboulette et le thym ciselés et poursuivre la cuisson 5 minutes. Réserver au chaud.
Laver et couper les asperges en tronçons. Les faire revenir dans une poêle légèrement huilée pendant 6 minutes à feu moyen.
Plonger les tortellini dans l’eau puis les cuire environ 6 minutes.
Verser les tortellini dans 2 assiettes.
Ajouter les asperges, puis verser la sauce dessus.
Ajouter quelques fleurs d’ail des ours et une pincée de piment.

Tarte aux fraises sans farine et sans four

J’ai demandé il y a quelques jours sur Instagram quel type de recette vous aimeriez retrouver sur le blog ces prochains jours. Et parmi les suggestions est très souvent revenu « des recettes sans farine ». Il est vrai qu’avec la situation actuelle, la pénurie de farine se fait sentir un peu partout et vous êtes très nombreux à être frustrés de pas pouvoir vous préparer de bons gâteaux car sans farine, vous ne savez pas trop comment faire. Du coup je me suis mis en tête de vous proposer une recette de tarte (oui parce que vous le savez maintenant, j’adore les tartes) sans farine. Et c’est ma chère amie Linda que vous connaissez surement sous le nom de Hinalys sur Instagram qui m’a inspiré le fond de tarte de cette recette. En plus d’être sans farine, cette jolie tarte est sans cuisson, car oui, parmi les suggestions de recettes, j’avais aussi des personnes qui me demandaient de réaliser des pâtisseries qui ne nécessitaient pas l’utilisation d’un four. C’est donc chose faite avec cette petite tarte aux fraises et chantilly. Une recette vraiment simple à réaliser qui j’espère vous plaira !

Ingrédients :
Pour le fond de tarte : 
• 150g de flocons d’avoine
• 50g de poudre d’amande
• 20g de graines de sésame
• 1 c. à café de cannelle 
• 80g de beurre
• 3 c. à soupe de sirop d’érable

Pour la garniture : 
• 300g de fraises + quelques unes pour le dressage
• 25ml d’eau
• 20g de sucre
• 2 c. à soupe rase de maïzena 
• 10cl de crème liquide
• 200g de mascarpone
• 2 cuillères à soupe de sucre glace
• les graines d’1/4 de gousse de vanille
• quelques feuilles de menthe

Préparation :
Étape 1 -> le fond de tarte
Dans une poêle, toaster les flocons d’avoine à feu vif pendant 4 à 5 minutes tout en les remuant régulièrement pour qu’ils ne brulent pas.
Verser les flocons dans un blender et mixer légèrement. Verser la poudre de flocons d’avoine dans un bol puis ajouter la poudre d’amande, les graines de sésame et la cannelle. Faire fondre le beurre et l’ajouter à la préparation. Verser également le sirop d’érable. Mélanger le tout afin d’obtenir une pâte homogène.
Disposer un cercle à tarte de 22cm sur une feuille de papier cuisson puis verser la préparation dedans. Étaler et tasser le mélanger à l’aide d’un verre ou de vos mains légèrement humidifiées (pour que la préparation ne reste pas collée sur vos doigts) et bien remonter sur les bords. Placer au frais au minimum 1 heure.

Étape 2 -> la garniture
Laver et équeuter les fraises.
Prélever 80g de fraises et les réduire en purée à l’aide d’un mixeur. Dans une casserole, verser l’eau, le sucre, la maïzena. Mélanger puis ajouter la purée de fraises. Porter le tout à ébullition, baisser le feu et laisser cuire 2 – 3 minutes à feu doux. Ôter du feu puis laisser refroidir.
Pendant ce temps, couper 220g de fraises en petits dés puis les mélanger à la préparation précédente. Réserver.
Verser la crème liquide et la vanille dans le bol d’un robot puis monter le tout en chantilly. Incorporer la mascarpone et le sucre puis battre de nouveau jusqu’à obtenir une consistance homogène.
Conserver au frais jusqu’à utilisation.

Étape 3 -> le dressage à réaliser au dernier moment, juste avant de servir
Démouler délicatement le fond de tarte, puis verser dessus la préparation de fraises.
Étaler grossièrement la chantilly sur les fraises puis disposer quelques fraises entières ou coupées en quartiers sur la chantilly.
Ciseler quelques feuilles de menthe et en parsemer la tarte.
Déguster aussitôt.