Tartelettes aux oeufs de Hong Kong + concours

Et si on faisait voyager nos papilles pendant quelques minutes, à défaut de pouvoir voyager à travers le monde en ce moment ?! C’est un peu ce que propose aujourd’hui l’Office du Tourisme de Hong Kong avec son Wine&Dine Festival Online. Depuis 2009, la région de Hong Kong organise un grand festival culinaire qui a pour but de mettre en avant la gastronomie hongkongaise et de faire découvrir au monde ses saveurs, ses origines et ses dernières tendances en matière de vins et spiritueux. Mais vous vous en doutez, avec la situation actuelle, un peu compliqué de mettre en place un tel festival. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’une solution a été trouvé et que cette année l’évènement a lieu en ligne ! L’avantage c’est qu’on n’a pas besoin de faire des heures d’avion pour y participer et qu’on peut accéder à une multitude de Masterclass de son canapé (ou son lit au choix^^). Du 11 novembre au 15 décembre, vous pouvez avoir gratuitement accès à des Masterclass cuisine avec les meilleurs chefs de Hong Kong et des 4 coins du monde, et ainsi par exemple apprendre à réaliser du riz frit avec le chef Adam Wong du célèbre Forum Restaurant de Hong Kong ou encore un saumon poêlé et sauce gribiche avec le chef étoilé Shane Osborn (que vous avez pu apercevoir dans la géniale série Netflix The Final Table). Côté vin et spiritueux vous pouvez participer à des séances de dégustation de vin, de saké ou de gin avec de véritables experts. Bref, vous l’aurez compris, cette année le Hong Kong Wine & Dine Festival vient jusqu’à nous et nous offre une expérience encore plus immersive ! Je vous donne rendez-vous par ici pour voir toutes les masterclass proposées.

Et là vous vous dites surement, ça a vraiment l’air génial tout ça mais où est la recette ? Et bien toute cette petite intro, c’est pour vous dire que l’Office du Tourisme de Hong Kong m’a proposé de participer à ce fameux Wine & Dine Festival et de créer à mon tour une recette en accord mets et vin (ou plutôt champagne, vous verrez…) que vous pourriez refaire chez vous, et ainsi voyager à Hong Kong depuis votre cuisine. Cette recette que j’ai réalisé, fait parti d’un menu à 6 mains que nous avons imaginé avec Anne du blog Papilles & Pupilles et Mégane du blog Meg&cook. Anne s’est lancée dans un délicieux Porc à l’aigre douce comme à Hong Kong et Mégane dans de très gourmandes Nouilles sautées à la Hongkongaise. Quant à moi, je me suis chargée du dessert, et il était évident que je ne pouvais pas passer à côté de l’une des grandes spécialités de Hong Kong : la tarte aux oeufs.

La tarte aux œufs est une pâtisserie populaire vendue dans les boulangeries et les cafés de Hong Kong et est appréciée des habitants pour sa garniture sucrée aux œufs. Popularisé pour la première fois dans les années 40 et 50, l’histoire de cette collation locale reflète l’identité culturelle unique de Hong Kong en tant que point de rencontre entre l’Est et l’Ouest. Il existe plusieurs théories sur l’origine de ces fameuses tartes aux oeufs. Premièrement, on dit souvent que la tarte aux œufs est une variante de la tarte à la crème des anglais. En effet, le nom cantonais de la tarte aux œufs, daan tat, vient du mot cantonais pour «œuf» et du mot anglais pour «tarte». Mais les tartes à la crème demandent du beurre et au début du XXe siècle, le beurre était difficile à trouver à Hong Kong, ce qui a conduit certains à supposer que la tarte aux œufs a été inventée lorsqu’un chef innovant a remplacé le beurre par du saindoux, qui était moins cher. Une histoire raconte que la tarte aux œufs a été inventée par un restaurant de Guangzhou en 1927. La popularité de la pâtisserie a donné naissance à une multitude d’imitateurs, qui ont finalement voyagé vers le sud jusqu’à Hong Kong dans les années 40 et 50. Cependant, d’autres disent que la tarte aux œufs est fortement influencée par la pâtisserie portugaise, le pastel de nata, qui est arrivée à Hong Kong via Macao. Bien que les deux pâtisseries soient similaires, les tartes aux œufs de Macao portent une couche supérieure caramélisée, contrairement aux tartes à la Hong Kong, qui sont brillantes et lisses sur le dessus.
Quelques soient leurs origines, ces petites tartes aux oeufs semblent bien délicieuses et je me suis dit que j’allais essayer d’en réaliser à la maison, à défaut de pouvoir flâner dans les rues de Hong Kong pour en trouver. Cette recette étant un véritable petit plaisir sucrée, je me suis dit qu’il fallait absolument l’accorder à du champagne. Histoire de célébrer un peu et de penser à autre chose que ce foutu Covid. J’ai donc accordé ces petites tartes aux oeufs avec l’un de mes champagnes préférés : La Cuvée Laurent-Perrier. Ses notes d’agrumes frais et de fleur blanche s’associent bien avec la douceur des tartelettes. Et parce que vous savez que j’aime bien tenter de nouvelles expériences, j’ai même réalisé une variante de la recette avec un peu de matcha, histoire de donner une touche supplémentaire de voyage à cette recette ! Et sincèrement je n’arrive pas à savoir quelle version je préfère entre les deux. J’espère que vous testerez et que vous me direz.

Concours
Avant de terminer cette longue intro et vous laisser avec la recette, je vous partage une dernière petite surprise. Avec l’Office du Tourisme de Hong Kong, nous avons décidé de vous gâter un peu en cette fin d’année. On sait dit que vous aussi ça vous manquait surement de voyager, du coup on a décidé de vous donner la chance de remporter un colis qui va surement faire voyager vos papilles. Vous pourrez notamment y retrouver un voucher gourmand pour l’Assortiment du Tigre (40 pièces + un panier vapeur) de Yoom Dim Sum (livraison partout en France métropolitaine et à Monaco), un tablier « Hong Kong », un guide « Hong Kong L’Essentiel », une fixation murale The Line Hong Kong, un panier de produits culinaires comme à Hong Kong : du thé vert, des sauces, de l’huile, des nouilles…, une paire de baguettes, et une petite surprise de la part de Laurent-Perrier.

Pour tenter de remporter ce lot, il vous suffit de laisser un commentaire sous cet article en me disant quelle recette vous fait voyager. Vous avez jusqu’au jeudi 26 novembre minuit pour participer. Le gagnant sera tiré au sort parmi les commentaires et annoncé dans cet article. Et vous pouvez également tenter votre chance sur les comptes Instagram d’Anne et Mégane qui mettent en jeu le même lot.

Bonne chance !

Ingrédients pour 24 tartelettes :
• 250g de farine
• 2 c. à soupe de maïzena
• 125g de beurre mou
• 50g de sucre glace
• 1 oeuf

Pour la garniture :
• 2 oeufs
• 70g de sucre en poudre
• 150g d’eau chaude
• 75g de lait concentré non sucré
• 1/2 gousse de vanille
• 1 c. à café de thé matcha

Préparation :
Étape 1 -> la pâte

Dans un bol, mélanger le beurre mou et le sucre glace. Battre l’oeuf et l’ajouter en 2 fois à la préparation.
Dans un autre bol, mélanger la farine et la maïzena puis l’incorporer à la préparation précédente en 2 fois à l’aide d’une spatule.
Former une boule de pâte puis l’étaler sur une feuille de papier cuisson et découper les fonds de tartelettes à l’aide d’un emporte pièce de 8cm ø.
Foncer des moules à muffin ou des petits moules à tartes individuels avec la pâte.

Étape 2 -> la garniture
Préchauffer le four à 200°C.
Dans un bol, mélanger le sucre et l’eau chaude. Bien mélanger jusqu’à totale dilution du sucre.
Dans un autre bol, mélanger les oeufs et le lait concentré non sucré.
Incorporer le mélange d’eau sucrée et mélanger de nouveau.
Séparer cette préparation en deux part également.
Ajouter la vanille dans une des préparations et le matcha dans l’autre.
Bien mélanger chaque préparation puis les verser dans les fonds de tarte.
Enfourner dans le bas du four pour 12 min. Baisser le four à 180°C puis poursuivre la cuisson 10 minutes.
À la fin de la cuisson, entrouvrir le four et laisser les tartes dedans encore 10 minutes. Cela va permettre de faire baisser la température des tartes doucement et d’éviter qu’elles ne craquent.
Sortir du four et laisser complètement refroidir avant dégustation.

Article sponsorisé

Gnocchis de butternut au beurre de sauge

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit par ici mais l’automne est vraiment ma saison préférée ! C’est peut-être parce que je suis née en automne, mais aussi surement parce que c’est la saison du retour des pommes, des poires, du fromage fondu, des plats réconfortants mais aussi surtout des courges. Je vais être honnête avec vous, je voue une véritable passion pour les courges. Que ce soit les potirons, les potimarrons, les jack be-little, les butternut, les patidoux, les musquée, les pâtissons,… bref je ne vais pas vous faire toute la liste, je crois que vous avez compris haha. Et je vous laisse donc imaginer la joie dans laquelle je me suis trouvée quand Grand Frais m’a dit que ce mois-ci c’était la courge qui était à l’honneur et qu’il fallait que je crée une petite recette sublimant l’une de ces cucurbitacées. Le choix a été assez difficile car je les aime vraiment toutes et surtout elles sont quasiment toutes trouvables chez Grand Frais, qui chaque année à cette saison propose un large choix de courges sur ses étales. J’ai finalement jeté mon dévolu sur le butternut. Peut-être parce que c’est celui qui a selon le moi le plus ce petit côté sucré qui me plait tant dans la courge. Et pour le magnifier, j’ai décidé de l’utiliser pour réaliser des gnocchis accompagnés d’un bon beurre de sauge, de chips de chou kale et de noix de pécan. Encore une bonne recette doudou qui va vous réconforter tout l’automne et l’hiver, je peux vous l’assurer !

Ingrédients pour 2 personnes :
• 450g de butternut
• 1 feuille de chou kale
• huile d’olive
• 300g de farine
• sel
• 1 oeuf
• 35g de beurre
• quelques feuilles de sauge
• 25g de parmesan
• poivre
• noix de pécan

Préparation :
Préchauffer le four à 190°C.
Évider le butternut puis le disposer sur une plaque de cuisson.
Arroser d’un filet d’huile d’olive et enfourner pour 40min.
Pendant ce temps, nettoyer le chou kale et retirer la tige centrale.
Couper grossièrement la feuille en morceaux puis les mélanger avec 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Bien masser les feuilles pendant quelques minutes pour les attendrir.
Verser les feuilles sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfourner à 120°C pendant 15 minutes. Réserver.
Une fois cuit, vider le butternut de sa chair et la verser dans un bol.
Écraser la chair à l’aide d’une fourchette jusqu’à obtention d’une purée.
Ajouter la farine et une demie cuillère à café de sel. Mélanger à la main.
Incorporer l’oeuf. puis mélanger de nouveau jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
La pâte est encore un peu collante c’est normal.
Diviser la pâte en 2 pâtons
Verser de la farine généreusement sur le plan de travail et rouler chacun des pâtons dedans en formant un boudin d’environ 2-3 cm de diamètre.
Couper les boudins en gnocchis réguliers à l’aide d’un couteau puis les faire rouler sur une fourchette pour leur donner une belle forme.
Verser le beurre dans une poêle et le faire fondre à feu doux. Ajouter les feuilles de sauge et poursuivre la cuisson à feu doux pendant 5 minutes. 
Pendant ce temps porter une casserole d’eau salée à ébullition puis plonger les gnocchis dedans.
Cuire 2 – 3 minutes jusqu’à ce que les gnocchis remontent à la surface. Retirer les gnocchis à l’aide d’une cuillère ou d’un écumoire et réserver une tasse d’eau de cuisson.
Retirer la sauge de la poêle puis verser les gnocchis dedans.
Ajouter le parmesan râpé et la tasse d’eau de cuisson des gnocchis.
Cuire 2 minutes à feu doux tout en mélangeant. Une sauce va doucement se former et épaissir.
Verser les gnocchis dans 2 assiettes. Parsemer de chips de chou kale, de noix de pécan grossièrement hachée, poivrer et saler légèrement.

Cookies au butternut, cannelle et chocolat

Retour en confinement = retour en cuisine et retour des cookies ! Vous êtes très nombreux et nombreuses à avoir réalisé ma recette des cookies au chocolat et fleur de sel, et je vous en remercie mille fois. Je suis tellement contente que cette recette vous ait apporté un peu de baume au coeur pendant le premier confinement. Et j’ai cru voir que vous étiez déjà nombreux à avoir relancé les fournées en ce début de confinement saison 2. Du coup, je me suis dit qu’il fallait vous proposer une nouvelle petite recette de cookies, pour varier un peu les plaisirs et s’adapter à la saison. Pour ces cookie confi saison 2 je vous concocté une version au butternut, cannelle et chocolat. Ils sont à la fois chewy, légèrement croquants et nous donnent presque l’impression que c’est déjà Noël. Bref, j’espère que cette nouvelle recette vous plaira autant que la première et j’ai hâte de voir vos réalisations !

Ingrédients pour une vingtaine de cookies :
• 350g de farine 
• 1 c. à café de bicarbonate
• 1 c. à café de levure chimique 
• 1/2 c. à café de sel 
• 200g de vergeoise brune ou de sucre de canne complet
• 80g de sucre
• 100g de beurre fondu
• 100g de purée de butternut
• 1 c. à café de cannelle
• 1 oeuf 
• 200g de chocolat noir
• fleur de sel 

Préparation :
Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate, la levure chimique et le sel. 
Dans un autre bol, mélanger le beurre fondu, les sucres, la purée de courge et la cannelle jusqu’à obtention d’une préparation homogène.
Ajouter l’oeuf et mélanger de nouveau.
Verser la moitié du mélange sec dans le bol.
Mélanger légèrement à l’aide d’une cuillère en bois sans trop travailler la pâte, puis verser le reste. Couper le chocolat noir en morceaux puis les ajouter à la préparation.
Mélanger jusqu’à ce que le chocolat soit bien incorporé.
Couvrir le bol d’un film alimentaire et placer au réfrigérateur pendant 1 heure. 
Préchauffer le four à 180°C.
À l’aide d’une boule à glace ou une cuillère à soupe, former des boules de pâtes et les disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Bien espacer les cookies pour qu’ils ne fusionnent pas entre eux. Saupoudrer les boules de pâtes de fleur de sel.
Cuire pendant 12 minutes. Au bout de 8 minutes de cuisson, ouvrir le four, prendre la plaque de cuisson et la taper sur le plan de travail.
Cela va permettre au cookies et au chocolat de bien s’étaler.
Renfourner les cookies. Répéter l’opération 2 fois toutes les 30 sec.
Une fois cuits, disposer les cookies sur une grille et les laisser reposer 5 – 10 minutes. 

ps : pour réaliser la purée de courge, cuire une moitié de butternut au four pendant 40 min à 190°. Prélever 100g de courge cuite et la mixer. Garder le reste pour faire une bonne soupe, ou ma recette des macaroni au butternut.

Betteraves en croûte de sel et sauce au raifort

Pour celles et ceux qui me suivent sur Instagram, vous vous souvenez peut-être que j’ai eu la chance de visiter les salins d’Aigues-Mortes cet été avec Le Saunier de Camargue. L’occasion notamment de découvrir la récolte de la fleur de sel et d’avoir un petit aperçu du métier de saunier. Je suis rentrée de cette visite avec des étoiles dans les yeux (ces étendues d’eau rose c’est quand même assez magique !) et surtout les bras chargés de sel. Et bien entendu, vous vous doutez que Le Saunier de Camargue m’a mise au défi d’imaginer une recette à base de l’un de leur produit. Et c’est finalement sur le gros sel que le choix s’est arrêté. Pour cette recette, j’ai voulu tester un mode de cuisson que je n’avais encore jamais expérimenté : la cuisson en croûte de sel. C’est quelque chose que j’ai déjà pu goûter dans des restaurants, notamment avec du poisson, mais j’ai eu envie de tester cette technique avec des légumes. Et c’est sur la betterave que j’ai jeté mon dévolu. Pour info, la cuisson en croûte de sel permet de concentrer les saveurs des produits et aussi de les rendre bien tendre. Dans ma version, j’ai décidé d’apporter de la saveurs à ma croûte de sel en ajoutant du raifort, de l’aneth et des zestes de citron. Des saveurs qui se marient particulièrement bien avec la betterave selon moi ! J’espère que cette petite recette super simple vous plaira et nous donnera aussi envie de tester cette fameuses technique de cuisson.

(suite…)

Filet mignon au lard fumé et sirop d’érable, purée de panais

 Il y a quelques jours, Grand Frais m’a mis au défi de revisiter une recette à base de viande en version sucrée/salée. Je me suis souvenue d’une recette que j’aimais bien manger quand j’étais petite, c’était le filet mignon au lard. C’est le genre de plat du dimanche hyper simple à faire et qui fait toujours son petit effet wouah. Dans ma version revisitée, j’ai décidé de laquer le lard avec du sirop d’érable. Oui vous commencez à bien me connaître par ici, vous savez que le sirop d’érable c’est un peu ma passion et que j’ai tendance à en mettre un peu partout… mais en même temps c’est si bon, donc comment y résister ?! Bref, cette petite variante, j’ai décidé de l’accompagner d’une bonne purée maison au panais (pour changer du traditionnel combo viande / pomme de terre haha) et l’association est plutôt pas mal du tout ! Vous m’en direz des nouvelles.

(suite…)

Macaroni au butternut et beurre de sauge

Il semblerait que cette petite recette vous ai beaucoup plu lorsque j’ai posté la photo sur Instagram ce weekend. Du coup à la demande générale, je vous partage aujourd’hui la recette de ces fameuses macaroni au butternut et beurre de sauge. Une recette vraiment hyper simple à faire et qui vous réconfortera à coup sûr lors des prochaines journées pluvieuses qui nous attendent.

(suite…)

Gaufres au lapin croustillant et sauce piquante à l’érable

Cela faisait un petit moment que cette recette me trottait dans la tête. J’avais déjà vu passer pas mal de fois sur Instagram ou Pinterest cette fameuse recette de Fried Chicken Waffles (gaufres au poulet frit) et à chaque fois je me disais que c’était clairement le genre de recette que je me ferai bien pour le brunch toutes les semaines… Et il y a quelques temps, l’interprofession du lapin m’a contacté pour imaginer une petite recette originale à base de lapin. Ça a tout de suite fait tilt dans ma tête et je me suis dit que j’allais enfin tester cette fameuse recette mais avec une petite variante puisqu’à la place du poulet, c’est du lapin que j’allais utiliser. Et autant vous dire que cela fonctionne plutôt bien ! Dans ma version, j’ai réalisé une panure pour le lapin à la fois croustillante et légère grâce au lait ribot, et des gaufres tout aussi aériennes puisqu’elles sont aussi à base de lait ribot. Pour la petite touche gourmande, on arrose le tout avec une sauce piquante au sirop d’érable… Rien que de vous en parler j’ai déjà envie d’en refaire !

(suite…)

Tacos d’agneau épicé

Aujourd’hui je vous propose une recette qui sent bon le soleil et le sable chaud. Et autant dire qu’on en a bien besoin en ce moment avec le retour du froid et de la pluie… Des petits tacos maison, à garnir minute et à dévorer en quelques secondes ! Une nouvelle recette imaginée pour l’interprofession de l’agneau, qui m’a de nouveau mise au défi de créer une recette simple et gourmande à base d’agneau. J’espère que ça vous plaira !

(suite…)

Une semaine de batch cooking

C’est la rentréeeeeee ! Alors je ne sais pas vous mais moi je ne fais que courir partout depuis début septembre. C’est un peu coutumier en cette période, mais cette année j’ai l’impression que c’est encore pire (ce qui est surement dû au Covid d’ailleurs). Bref, entre les shooting, les rdv client, le blog et les 20 000 mails qui attendent bien sagement mes réponses, ça devient difficile de prendre le temps de se cuisiner de bons petits plats chaque jour. Du coup, pour palier un peu à tout ça, j’ai décidé de me lancer dans le fameux Batch Cooking. Vous savez c’est cette grande tendance culinaire qu’on voit partout depuis un peu plus d’un an maintenant et qui consiste à préparer le dimanche, tous ses dîners de la semaine. Et ça tombait plutôt bien car c’est aussi le défi que m’a lancé Grand Frais en cette rentrée. Imaginer un menu avec leurs bons produits, et il y a de quoi faire entre l’épicerie, la partie primeur, la boucherie, la fromagerie… De quoi bien faciliter nos courses et éviter de faire 5 magasins pour trouver tous les produits. Ni une, ni deux, je me suis mise derrière les fourneaux et je vous ai concocté un menu pour 4 personnes aux petits oignons. Au programme un gaspacho de tomates et tartine de sardines, un curry d’aubergine, pois chiche et poulet, des pâtes au pesto de pistache, un tataki de boeuf et concombres marinés et un tian de légumes. Et parce que je suis sympa je vous ai même ajouté une petite recette sucrée en plus pour vous faire plaisir au cours de la semaine. Un clafoutis aux mirabelles et prunes. J’espère que cela vous plaira et surtout n’hésitez pas à me dire si d’autres menus dans cet esprit vous plairaient à l’avenir.

(suite…)

Dip de feta et tomates rôties

Aujourd’hui je vous partage une recette super simple à réaliser et qui vous garantira un effet « Wouahou » à l’apéro. Pour changer du traditionnel guacamole ou du houmous, qui a littéralement envahi nos tables depuis quelques temps, je vous propose de préparer une crème de feta onctueuse accompagnée de tomates cerises rôties que vous pourrez déguster avec du pain grillé, des morceaux de pain pita ou de flatbread comme moi. Vous pouvez même la préparer en avance et faire le montage juste au dernier moment lorsque vos invités arrivent, elle est pas belle la vie ?!

(suite…)