Étiquette : Pasta

Pasta World Championship 2019

Celles et ceux qui me suivent sur Instagram doivent surement s’en souvenir mais il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de participer pour la première fois au Pasta World Championship. Un concours organisé par Barilla durant lequel 14 chefs internationaux sont en concurrence pour démontrer leur maîtrise de la Pasta. D’habitude organisé en Italie, le concours s’est pour la première fois déroulé à l’étranger et c’est en France, à Paris, que Barilla a décidé de poser ses valises. Ainsi, du 10 au 11 octobre, Paris est devenue la capitale de la Pasta. Deux jours durant lesquels nos 14 chefs ont dû démontrer leur talent, leur goût du risque et leur sens artistique puisque cette année la thématique du concours était « The art of Pasta ». Pour se démarquer, les chefs devaient relever 3 défis. Le premier était le défi du « Chef d’oeuvre ». Les chefs avaient 50 minutes pour réaliser leur plat signature à base de pâtes. Un plat qui devait mettre en lumière leur créativité, leur technique et bien sûr leur côté artistique. Les participants passaient à chaque fois 2 par 2 et le jury devait choisir un gagnant parmi les deux assiettes proposées. D’ailleurs en parlant du jury, il faut quand même que je vous présente un peu les jurés de haut vol que nous avions parmi nous. Pour goûter, analyser et juger leur créations, les concurrents devaient faire face à la cheffe Amandine Chaignot, qui vient tout juste d’ouvrir son nouveau restaurant Pouliche à Paris; la styliste, auteure culinaire et directrice artistique Ashley Alexander que vous connaissez surement sur Instagram sous le nom de « Gather & Feast »; l’architecte, designer, décoratrice d’intérieur et directrice artistique Paola Pavone; Simone Zenoni, chef du George, restaurant étoilé du Four Seasons Hotel George V à Paris, et enfin le grand Davide Oldani, chef du D’O non loin de Milan, lui aussi étoilé. Bref vous l’aurez compris, on jouait vraiment dans la cour des grands durant ce concours !

À la suite de cette première épreuve et de cette première journée, ce sont donc 7 chefs qui ont été sélectionnés par le jury et un huitième, qui a eu la chance d’être repêché pour participer au second défi. À mon grand dam, notre petit français, Édouard Chouteau, chef du restaurant Anne au Pavillon de la Reine à Paris, n’est pas sélectionné pour la seconde épreuve. J’avais adoré sa « Pastatouille », aka sa version personnelle de la ratatouille qui était à la fois sublime visuellement et surtout surprenante car servie froide. Édouard a été le seul candidat à prendre un tel risque et pour sa je lui tire mon chapeau. 

La deuxième journée de compétition a débuté avec l’épreuve de « La toile blanche ». Les 8 chefs restant devaient créer une toute nouvelle recette combinant créativité et bien-être en cuisinant la gamme Better for You de Barilla. Ils avaient de nouveau 50 minutes pour préparer et dresser leur recette, qu’ils devaient à chaque fois réaliser en 6 exemplaires : une assiette pour chaque juré et une assiette pour le « photocall » (celle-ci elle était pour nous hihi). Sur cette deuxième épreuve, c’est la cheffe brésilienne Heaven Delhaye qui m’a complètement conquise. Sa création était tout simplement magnifique ! À la fois délicate, gourmande et pleine de poésie. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant qu’elle ai été sélectionné pour la grande finale de la compétition. À ses côté se retrouvaient le japonais Keita Yuge, le canadien Kshitiz Sethi, et le suisse Gabriel Heintjes.

Pour nous faire patienter un peu avant le début de l’épreuve finale, c’est la cheffe Amandine Chaignot qui nous a démontré ses talents au cours d’une Master Class très gourmande. La chef nous a réalisé une recette avec les nouvelles Lasagnettes de Barilla et autant vous dire que j’étais vraiment ravie de pouvoir goûter à cette assiette là !! La chef les avait cuisiné avec de la langoustine et du citron caviar… un vrai petit régal. J’en salive encore rien que de vous en parler. Une fois remise de mes émotions, il était temps de prendre place pour la grande finale. Pour cette dernière épreuve, les chefs devaient à nouveau réaliser leur plat signature mais cette fois ci en prenant en compte les retours faits par le jury lors de la première épreuve et en incorporant un élément nouveau et surprenant à la recette. Et à ce jeu, c’est finalement le Japonais Keita Yuge qui s’impose et remporte donc le fameux titre de Master of Pasta 2019 grâce à son plat signature de Pennes au Gorgonzola parfumées à la japonaise. J’ai eu la chance d’en goûter un petit bout (car non malheureusement, nous ne goûtions pas à tous les plats à chaque fois) et c’est vrai que c’était quand même sacrément bon ! Donc encore félicitations au chef Keita Yuge et rendez-vous l’année prochaine pour la neuvième édition du Pasta World Championship !

Je profite de ce petit article pour remercier Barilla pour cette chouette invitation. C’était vraiment super de pouvoir observer les chefs de si prêt et d’assister à un tel évènement. Cela m’a donné plein d’idées pour mes futures recettes ! 

Article sponsorisé

Spaghetti maison au pesto de basilic, tomates rôties et burrata

Bon je vais vous avouer un truc… un truc dont j’ai un peu honte d’ailleurs donc j’espère que vous ne me jugerez pas mais… je n’avais encore jamais fait de pâtes fraîches maison avant aujourd’hui ! Si, si, je vous jure ! Alors oui j’ai des racines italiennes, oui je cuisine quasiment tout maison, mais je ne sais pas pourquoi, faire mes propres pâtes maison m’a toujours semblé être quelque chose d’insurmontable. Je me disais qu’il me faudrait une journée entière pour préparer mes pâtes et qu’elles ne seraient jamais à la hauteur de celles que je peux manger au quotidien. Et bien ça c’était avant que KitchenAid ne m’envoie son super set composé d’un laminoir et de rouleaux pour réaliser spaghetti et fettuccine. En me proposant de recevoir ce kit, KitchenAid m’a un peu mis au défi et comme je ne me laisse pas démonter dans la vie, j’ai décidé de prendre le challenge à bras le corps et de me lancer dans la préparation de mes premières pasta maison. Et autant vous dire, que c’est BEAUCOUP plus simple que ce qu’on s’imagine, surtout quand on a les bons outils sous la main !

Bon, comme il s’agissait de ma première fois, je ne suis pas partie dans les tours en préparant une recette de pâtes hyper compliqué. J’ai voulu rester dans les classiques, et surtout bien faire ! Je suis donc partie sur une bonne petite recette de spaghetti, accompagnée d’un pesto de basilic (parce que franchement le basilic et les pâtes c’est un peu le meilleur combo de l’histoire), de jolies tomates kumato (je ne les connaissais pas, mais elles m’ont fait craquer avec leur jolies couleurs), et de la burrata parce que la burrata c’est la vie ! Bref, vous l’aurez compris, une recette assez simple, mais terriblement bonne, je vous le promets. Allez trêve de bavardages et passons en cuisine.

Ingrédients pour 2 personnes :
Pour les pâtes fraîches :
• 200g de farine de blé T45
• 2 gros oeufs
• 1/4 c. à café de sel

Pour le pesto :
• 100g de feuilles de basilic
• 50g de pignons de pin
• 50g de parmesan
• 50g d’huile d’olive
• 1 pincée de sel

Pour les tomates rôties :
• une douzaine de tomates kumato ou une vingtaine de tomates cerises
• 3 gousses d’ail
• 2 c. à café de thym
• 1 c. à café d’origan
• 50ml d’huile d’olive

Pour le dressage :
• 1 burrata
• quelques pignons de pin
• quelques feuilles de basilic
• sel
• poivre
• flocons de piment

Préparation :
Étape 1 -> les pâtes fraîches
Verser la farine sur le plan de travail et faire un puit au centre.
Battre les oeufs et les verser dans le puit formé au centre de la farine.
Ajouter le sel.
Mélanger le tout à la fourchette jusqu’à obtention d’une pâte collante.
Former une boule de pâte, puis la pétrir sur le plan de travail fariné pendant un dizaine de minutes.
La pâte doit être homogène et bien élastique.
Former une boule puis l’emballer dans du film alimentaire et placer au réfrigérateur pendant 1 heure.
Séparer le pâton en deux.
Étaler légèrement le pâton à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
Passer le premier pâton dans le laminoir, au niveau le moins serré.
Plier le pâton en trois en ramenant chaque bord vers l’intérieur puis le repasser dans le laminoir en resserrant légèrement les rouleaux.
Renouveler l’opération encore 2 fois en resserrant d’un niveau à chaque fois.
Réaliser la même opération avec le second pâton.
Changer le laminoir et installer celui qui permet de faire les spaghettis.
Passer les pâtes dans le laminoir à spaghetti et réaliser des spaghettis de la longueur souhaitée. (Vous pouvez aussi couper les pâtes en amont pour définir la taille des spaghettis).
Disposer les spaghettis réalisées sur un séchoir à pâtes ou à défaut sur un cintre ça marche aussi.

Étape 2 -> le pesto
Laver les feuilles de basilic.
Placer tous les ingrédients dans le blender et mixer jusqu’à obtention d’une consistance homogène.
Verser la préparation dans un récipient, réserver.

Étape 3 -> les tomates rôties
Verser l’huile d’olive dans une casserole, puis allumer à feu moyen.
Laver, rincer et équeuter les tomates.
Peler et émincer les gousses d’ail.
Verser les tomates entières et l’ail dans la casserole.
Ajouter le thym et l’origan puis cuire pendant 5 minutes, jusqu’à ce que les tomates commencent à s’ouvrir.
Réserver.

Étape 4 -> le dressage
Cuire les pâtes fraiches dans 2 litres d’eau salée pendant 5 minutes.
Égoutter les pâtes puis les verser dans la casserole avec les tomates.
Ajouter le pesto, et mélanger le tout.
Verser les pâtes dans 2 assiettes creuses.
Ajouter la burrata coupée en morceaux, quelques feuilles de basilic, une poignée de pignons de pin, et une pincée de flocons de piment.
Poivrer. Saler si nécessaire.

Article sponsorisé

Fregula sarda alle vongole

En ce moment, je ne sais pas pourquoi mais j’ai une véritable passion pour les palourdes, les coques, et les crustacés de manière générale haha. Les spaghetti alle vongole ont toujours été un de mes plats italiens préférés et j’avoue que lorsque je vais au restaurant et que ce plat est à la carte c’est souvent vers celui-ci que je vais me diriger (allez, avouez, vous aussi vous connaissez ça). Bref, il y a quelques jours, je me suis dit qu’il était peut être temps d’essayer d’en faire à la maison. Du coup, je me suis lancée dans la préparation d’un bon plat de pasta, et chose qui m’a plutôt surpris, c’est une recette qui est super simple à préparer. Les crustacés ou les poissons sont des ingrédients qui « m’effraient » un peu parfois car j’ai toujours peur de rater la cuisson et de ne pas rendre justice à un bon produit… Mais finalement une fois qu’on se lance et qu’on respecte bien les temps de cuisson c’est un véritable jeu d’enfant. Après avoir dégusté mes fameuses linguine (oui je n’avais pas de spaghetti à la maison) alle vongole je me suis dit qu’il serait peut être sympa de tester d’autres recettes avec les palourdes.

Je suis donc passée chez RAP, surement la meilleure épicerie italienne de Paris, pour chercher un peu d’inspiration et surtout trouver les pâtes qui allaient être au centre de ma recette et s’associer avec mes petites palourdes. Et mon coeur s’est arrêté sur la fregula sarda ou fregola, une pâte typique de sardaigne réalisée à base de semoule de blé dur et d’eau. Je n’en avais encore jamais fait à la maison, du coup je me suis dit que c’était l’occasion. Comme le résultat était plutôt pas mal, voire même délicieux, j’ai décidé de vous partager la recette par ici. Il s’agit donc de fregula sarda aux palourdes et sauce tomate.

Ingrédients pour 2 personnes :
• 200g de fregula sarda
• 350g de palourdes ou coques
• 1/2 poivron rouge
• 1/2 oignon
• 2 gousses d’ail
• 10cl de vin blanc
• 20cl de purée de tomate
• Huile d’olive
• Sel
• Poivre
• Basilic

Préparation :
Tremper les palourdes pendant 20 minutes dans de l’eau fraîche afin de les nettoyer.
Retirer l’eau puis réserver.
Dans un casserole, porter à ebullition 1,5 litre d’eau salée.
Ajouter les fregula et laisser cuire entre 8 et 10 minutes (selon si vous les préférez plus ou moins al dente).
Pendant ce temps, émincer l’oignon et l’ail.
Couper le demi poivron rouge en petits morceaux.
Dans une poêle, verser 2 cuillères à soupe d’huile d’olive puis faire revenir l’oignon, l’ail et le poivron rouge pendant quelques minutes.
Ajouter ensuite le vin blanc, puis la purée de tomate.
Laisser mijoter environ 5 minutes.
Verser une louche d’eau de cuisson des pâtes dans la poêle, ajouter les palourdes.
Couvrir et laisser cuire pendant 3 à 4 minutes en mélangeant de temps en temps.
Égoutter les pâtes puis les verser dans la poêle.
Saler, poivrer et mélanger.
Servir avec quelques feuilles de basilic et un filet d’huile d’olive