Nouveau petit article voyage sur le blog et aujourd’hui je vais vous parler de mon tout premier séjour aux États-Unis ! Et oui, il aura fallu attendre 26 ans pour que je foule enfin le sol de ce pays que j’ai envie de découvrir depuis… et bien depuis presque toujours en fait. Donc je vous laisse un peu imaginer mon excitation lorsqu’en fin d’année 2017 j’ai été contacté par l’Office du Tourisme de San Francisco pour venir découvrir la ville. Je ne sais pas vous, mais moi j’ai toujours eu envie de visiter la côte ouest des États-Unis avant même de passer par la grosse pomme, j’ai nommé New York. Et San Francisco faisait bien évidemment partie de ma top list des villes par lesquelles il fallait absolument passer lors d’un road trip aux US. Car oui, mon premier séjour là-bas je l’imaginais en mode roots, avec location de voiture et descente de toute la côte les cheveux au vent (avouez que vous aussi vous avez ça en tête haha). Bon pour ce petit séjour, pas de décapotable, ni de noeuds dans les cheveux mais un super programme alliant découverte de la ville et gastronomie. Car si vous ne le saviez pas encore, San Francisco a récemment été élue capitale gastronomique des Etats-Unis par le Guide Michelin ! C’est donc passeport dans une main et valise dans l’autre que je suis partie pour l’aéroport Charles de Gaulle afin de retrouver Mégane du blog Megandcook, Patrice du blog Aux Fourneaux, Céline du blog Je Papote et Laurie-Anne qui travaille pour l’Office du Tourisme de SF, la fine équipe de ce weekend californien.

C’est avec Air France que nous avons traversé la moitié du globe pour rejoindre San Francisco. Onze heures de voyage, je l’avoue c’est quand même long et mes petites fesses s’en rappellent haha, mais ça vaut clairement le coup une fois qu’on arrive sous le soleil de Californie. Durant le vol, j’en ai profité pour bosser un peu, regarder quelques films et surtout découvrir le menu imaginé par Jean Imbert pour certains longs courriers d’Air France. Il n’y a pas à dire, c’est quand même hyper agréable d’avoir un vrai plat cuisiné en vol. Disponible pour les classes Economy et Premium Economy, le menu à la carte permet aux voyageurs d’avoir une parenthèse gourmande lors de leur vol. Il suffit juste de le réserver en amont, soit directement lors de l’achat du billet ou alors jusqu’à 24h avant le vol dans son espace réservation. Parmi ces menus, on retrouve donc celui élaboré par Jean Imbert, mais aussi une « Sélection Lenôtre », un menu Tradition, Océan ou Italia, de quoi combler toutes les envies !

Le temps de faire une petite sieste et nous sommes déjà arrivés à l’aéroport de San Francisco. Un van nous attend pour nous emmener au Méridien, notre hôtel pour ces quelques jours, situé dans le Financial District de San Francisco. Une fois les valises déposées dans nos chambres, direction le Walt Disney Family Museum pour un petit retour en enfance et pour en apprendre plus sur la légende des films d’animation : Walt Disney. On peut y découvrir les premiers dessins de Walt Disney, ses premiers films, ses premières et nombreuses récompenses (genre vraiment nombreuses), la maquette qu’il a imaginé pour le tout premier Disneyland,etc… Un moment calme et un peu hors du temps qui nous permet de gérer le décalage horaire en douceur. Une fois la visite terminée, direction le restaurant Sessions at the Presidio, à quelques pas du musée. Ambiance tamisée, boisée, good food et craft beer, je vous confirme, nous sommes bien à San Francisco ! Je n’ai malheureusement pas de photo du lieu car il faisait un peu trop sombre ce soir là mais je vous conseille l’adresse à 100%. On y mange bien, dans une bonne ambiance, et les cocktails sont délicieux ! Autant vous dire que nous n’aurons pas fait long feu ce premier soir. Direction l’hôtel et tout le monde au dodo à 21h00. Le décalage horaire commence vraiment à se faire sentir et mes paupières sont bien lourdes, plus possible de résister, mon lit king size m’appelle.

Premier lever du jour à San Francisco… je me tourne vers le réveil et il est exactement 4h00 du matin. Ok, la journée va être longue… mais en même temps je vais pouvoir profiter à fond du voyage comme ça ! Une bonne douche, quelques emails et direction le van pour notre premier petit déjeuner californien. Ce matin là nous partons pour le Sunset District de San Francisco, rien que le nom envoie du rêve… Situé à l’opposé du centre ville, la partie la plus à l’ouest de San Francisco et donnant sur la côte Pacifique, c’est le plus grand quartier de San Francisco, tellement grand que les habitants l’ont eux-mêmes divisé en Inner et Outer Sunset. Parce qu’il se situe sur la côte, le Sunset District habite une large communauté de surfeurs, mais aussi pas mal d’artistes. On y retrouve plein de petits shops de créateurs locaux, et de nombreuses adresses pour les foodies comme moi. Et parmi ces adresses, il y a un lieu à ne surtout pas manquer, celui où nous avons pris notre petit déjeuner ce matin là : Outerlands. Ici tout est en bois, des murs aux lampes en passant par les tables et les chaises. Tout a été designé et réalisé par des artistes locaux afin de créer un lieux cosy où il fait bon venir profiter d’un déjeuner. Le chef ne cuisine que des produits locaux, le café est torréfié dans le quartier, et tout est fait maison ! Si vous souhaitez venir petit-déjeuner ou bruncher, n’hésitez pas à venir assez tôt car le lieu est assez prisé des habitants du quartier. De notre coté, à 9h00 nous étions assis à table, prêts à commander. Pour moi ce sera une gaufre, un donught et un latte s’il vous plaît ! Bah quoi, j’aime le sucre le matin, c’est pas ma faute… Chacun fait sa petite commande et là c’est partie pour la petite session shooting photo. Le lieu et les plats étaient tellement magnifiques, qu’il fallait absolument immortaliser tout ça. Sincèrement j’ai du faire au moins une cinquantaine de photos de ce petit déjeuner et le tri n’a pas été facile. D’autant que, voyant tous nos appareils photos sortis, le chef a décidé de nous apporter quelques plats en plus, histoire d’avoir une vraie grande table bien garnie. LE RÊVE !!! Une fois toutes ces bonnes choses englouties, nous flânons un peu dans le quartier. L’occasion de filer acheter quelques souvenirs dans les petites boutiques environnantes. Je me dégote un joli couteau en bois et doré (que vous avez surement dû apercevoir dans un bon nombre de mes photos depuis mon retour) ainsi qu’un petit pot à lait chez Black Bird Book Store qui, en plus d’avoir une jolie sélection de livres, propose également de la vaisselle et quelques éléments de décoration d’intérieur. Il y avait d’autres petits shops sympa autour mais malheureusement encore fermés à l’heure où nous sommes passés, donc si vous avez l’occasion n’hésitez pas à faire un passage sur Judah Street pour découvrir toutes ces belles adresses.

Allez hop, fini le lèche vitrine, nous avons rendez-vous chez 3 Fish Studios avec Eric Rewitzer and Annie Galvin, tous deux peintres et graveurs. Dans leur studio, les deux artistes créent et vendent leurs oeuvres, et ils proposent également des workshops pour partager leur savoir, leur passion et apprendre des autres. Eric et Annie sont deux belles personnes qui vivent dans le partage, la transmission, et qui ont pris le temps de nous faire découvrir leur univers. Nous avons eu la chance de pouvoir visiter leur atelier de création, de voir comment ils réalisent leurs oeuvres et de partager un café avec eux autour de quelques anecdotes. L’occasion d’acheter d’autres petits souvenirs de San Francisco. J’ai pris une petite affiche pour mettre dans ma chambre et une autre pour offrir à la fille de ma petite Griottes. Après la découverte du studio, direction le De Young Museum pour une autre petite visite. Fondé en 1895, le De Young Museum, est un lieu incontournable de San Francisco. On peut notamment y découvrir toute une collection d’art américain datant du 17ème au 20ème siècle mais également des collections de textiles, de pièces venant d’Afrique ou d’Océanie. Réouvert en 2005 après une complète rénovation, l’infrastructure du De Young Museum se fond et s’intègre complètement à la nature. Petit plus, le musée offre une vue à 360 sur le Golden Gate Park et San Francisco. Donc à ne surtout pas manquer si vous souhaitez réaliser un beau cliché de la ville. Les visites ça creusent ! Nous quittons le De Young Museum en direction du quartier de Haight-Ashbury pour une pause déjeuner au Magnolia avant de retrouver Gilles, un expat’ Français installé à San Francisco depuis 2010, pour une visite du célèbre quartier de Haight-Ashbury. Véritable passionné, Gilles organise des visites guidées à pieds à travers San Francisco. Il fait découvrir la ville à travers son histoire, sa géographie, sa baie, ses îles, sa population multiculturelle et multiethnique, ses personnages importants, voire excentriques, son architecture colorée, ses gratte-ciels et maisons victoriennes, ses ponts et escaliers, ses ruelles et parcs, les histoires d’amour et trahison, les arnaques et scandales, les lois discriminatoires et libératrices, les secrets, les mythes et réalités historiques, les caprices de Mère Nature … Et tant d’autres sujets d’hier et d’aujourd’hui qui font de San Francisco une ville unique au monde. Gilles sort des sentiers battus et propose de véritables randonnées urbaines, loin des clichés des bus touristiques souvent bondés, et le tout en français ! Car on ne va pas se mentir, combien d’entre nous ont déjà voulu abandonner une visite en anglais parce que le guide parlait beaucoup trop rapidement (et qu’on était clairement trop gêné de le dire) ou avec un accent incompréhensible… Vous voyez de quoi je parle haha. La thématique de notre visite du jour avec Gilles était le « Summer of Love » dans le quartier de Haight-Ashbury. Nous avons ainsi suivi les traces de milliers de jeunes Hippies qui se sont rués vers la « City by the Bay » dès les premiers jours de l’été 1967 pour célébrer le « Summer of Love ». Nous nous sommes baladés au milieu des splendides maisons victoriennes, avons exploré les origines de la Révolution Hippie notamment en découvrant où avaient vécu les principaux protagonistes à l’origine du mouvement : Janis Joplin, Jimi Hendrix, les Grateful Dead, les Jefferson Airplanes, les motard-rebelles Hells Angels, etc. Gilles nous a dévoilé l’histoire de la contre-culture américaine, des Hispters et Beatniks newyorkais aux Flower Children californiens. Puis nous avons terminé la balade en évoquant le fameux rassemblement du « Summer of Love » de l’été 67, dont Haight-Ashbury fut l’épicentre, et qui marquera à la fois l’apogée du mouvement Peace & Love tout en provoquant sa fin. Une visite riche en informations, anecdotes et autres petits détails croustillants que Gilles nous raconte avec beaucoup de plaisir. Si vous avez l’occasion et le temps lors de votre passage à San Francisco, je vous conseille de faire l’une de ces petites visites. Gilles propose différentes balades et thématiques, vous devriez très certainement trouver votre bonheur. Cette super journée s’est terminée par un dîner à la Bluestem Brasserie. Un lieu assez branché du Financial District de San Francisco. Encore une fois le lieu avait une ambiance assez tamisée donc je n’ai pas pu prendre de photo mais l’adresse est très sympa. C’est le ventre bien rempli et les muscles des jambes bien tendus après cette longue journée de marche que nous sommes retournés à l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil.


Day 2 à San Francisco ! Et cette fois on file vers le Pier 39 aka Fisherman’s Wharf pour prendre un petit dej et surtout admirer les fameux lions de mer. Je l’avoue, même si c’est un peu cliché, cela fait partie des choses que je voulais absolument voir en venant à San Francisco. Ces célèbres lions de mer qui se dorent la pilule au soleil et se laissent admirer par les nombreux touristes curieux de les apercevoir. Et nous n’avons pas été déçus car ce jour là, ils étaient très nombreux affalés de tout leur long sur les pontons du Pier 39. Le temps de les écouter rugir, de prendre quelques photos puis nous repartons en direction du Pier 33, plus connu sous le nom d’Alcatraz Pier. Nous embarquons alors à bord d’un des bateaux de l’Alcatraz Cruise puis traversons la baie de San Francisco pour rejoindre la très célèbre île d’Alcatraz. Pour être tout à fait honnête avec vous, je m’attendais un peu à une caricature en arrivant sur l’île. J’avais peur d’être tombée dans un attrape touriste mais l’expérience a été toute autre. Lorsqu’on arrive sur l’île on nous livre d’abord un petit discours sur les consignes de sécurité puis on nous indique le chemin à suivre pour débuter la visite. Première surprise, ici pas question de faire la visite de manière hyper formelle avec un guide et un groupe de 50 personnes avec soi. Au contraire, l’idée est de vivre l’expérience à son rythme et de s’immerger le plus possible dans l’univers de cette célèbre prison grâce à un audio guide qu’on récupère à l’entrée du bâtiment. Seconde surprise lorsqu’on lance l’audio guide et qu’on découvre que ce sont d’anciens prisonniers et d’anciens geôliers qui nous racontent l’histoire de l’île. Je n’irais pas jusqu’à dire que ça glace le sang, mais lorsqu’on se concentre attentivement sur les paroles de ces anciens prisonniers et qu’on s’imprègne du lieu, on se rend quand même compte que la vie dans cette prison devait être assez effroyable. La visite guidée dure une bonne heure et sincèrement elle vaut vraiment le coup ! Une fois qu’on a terminé avec l’audio guide, on peut poursuivre la visite par soi-même en explorant un peu le reste de l’île. Notre petit tour terminé, nous regagnons le bateau pour poursuivre notre découverte de San Francisco. Notre journée se poursuit au Ferry Building de San Francisco, un terminal pour ferries qui traversent la baie de San Francisco. Quelques ferries font encore le voyage aujourd’hui mais le lieu est désormais plus connu pour son marché de fermiers locaux ainsi que ses différents petits restaurants et autres boutiques. Chocolats, macarons, glaces, fromages, pâtisseries, pains, jus, tout y est et ça mérite le détour ! La journée s’est terminée par un passage chez Boudin Bakery, connue pour son pain au levain et ses soupes servies dans de grosse miches de pain, genre Bol de Jean si vous voyez (d’ailleurs je me demande si l’inspiration de Jean ne vient pas de là…). Bref, nous souhaitions donc tester cette fameuse spécialité mais nous sommes malheureusement arrivés trop tard au restaurant et ils avaient déjà été dévalisés, donc plus un seul pain en stock. Car oui, il faut savoir qu’à SF les gens mangent relativement tôt et donc les restaurants ferment eux aussi relativement tôt. Donc si vous avez envie de tester Boudin Bakery, je vous conseille d’y aller tôt ou alors plutôt le midi que le soir pour être sûr d’avoir encore du pain !

Last day in America… Pour cette dernière matinée à San Francisco nous étions libres de notre programme. Et autant vous dire que j’ai profité de cette matinée pour tester LA fameuse adresse que j’avais inscrit en gras, surligné, souligné et entouré de paillette dans mon planning : TARTINE !! Tartine est une véritable institution à San Francisco et s’il y a bien une adresse que vous ne devez absolument pas manquer lorsque vous partez en voyage là-bas, c’est bien celle-ci. Pour vous résumer un peu, Tartine c’est l’adresse où j’ai pu manger le meilleur pain au levain de ma vie ! Si on y retrouve une belle inspiration française entre les techniques de préparation des pains, les croissants, pains au chocolat et autres viennoiseries, ce n’est pas un hasard puisque les deux fondateurs : Chad Robertson et Elisabeth Prueitt, ont fait leurs classes dans notre beau pays. Mais Tartine ce n’est pas un simple concept de restaurant à la sauce française, pas du tout ! Chad et Elisabeth ont su mettre leur technique au service d’un lieu unique où les bons produits bios sont rois et la simplicité maître mot. Et en plus de servir des pâtisseries, sandwichs, granolas et autres tartines à tomber par terre, il se trouve que le lieu en lui même est magnifique… De grandes fenêtres, beaucoup de luminosité, un comptoir un marbre et une vue imprenable sur la préparation des pains au levain. Que demander de plus franchement ?! Comme j’avais vendu du rêve à tout le monde avec cette adresse, toute la fine équipe m’a suivi pour un dernier petit-déjeuner californien que nous n’étions pas prêts d’oublier. Après m’être enfilé une tartine, un granola, un latte et acheté un pain au levain pour ramener à la maison, nous avons tous filé dans un Uber pour un dernier petit passage par des lieux emblématiques de San Francisco : Lombard Street et le Golden Gate. J’ai beau l’avoir vu des milliers de fois dans des séries ou des films, le voir enfin en chair et en os (enfin plutôt en acier et en béton) ça fait son effet. Je suis restée complètement bouche bée face à l’immensité de cette infrastructure. Nous avons eu de la chance car San Francisco est très connue pour être une ville dans les nuages à cause du brouillard mais ce jour là, nous avons pu profiter d’un temps de dingue et d’une belle éclaircie pour pouvoir prendre quelques photos avant de repartir pour l’aéroport direction Paris.

Même si 4 jours à San Francisco ce n’est pas assez pour tout découvrir de la ville, ce petit séjour m’a tout de même permis de réaliser l’un de mes rêves qui était de pouvoir un jour fouler le sol Américain. Ce voyage m’a donné un premier aperçu de San Francisco et je suis certaine que j’y retournerai bientôt pour en découvrir encore plus et faire ce fameux road trip dont je rêve tant !

Et vous, vous avez visité San Francisco ? Qu’en avez-vous pensé ?Est ce que c’est une destination dont vous rêvez ?
N’hésitez pas à me laisser vos petits commentaires. J’ai hâte de lire vos messages, vos expériences à San Francisco. Et j’espère sincèrement que cet article (certes un peu long), vous aura donné envie d’explorer à votre tour « The City by the bay ».

J’en profite pour dire un grand MERCI à l’Office du Tourisme de San Francisco pour cette merveilleuse expérience, merci beaucoup à Laurie-Anne et aussi aux équipes d’Air France qui nous ont chaleureusement accueilli.

11 comments on “Un weekend à San Francisco”

  1. Bonjour, ou trouver les coordonnés de Gilles?
    Je pars en juillet et l idée me plaît de faire une journée avec lui.
    Thanks

    • Bonjour Laurence,
      J’ai mis un petit lien dans l’article vers le site de Gilles, je te le remets juste ici : https://www.sanfranciscobygilles.com
      Tu y trouveras toutes les infos sur les différents tours qu’il organise ainsi que son contact.
      N’hésite pas à lui dire que tu as eu l’info par ici, il sera content 🙂
      Bonne soirée !
      Emilie

  2. Super joli article, clairement San Francisco c’est le premier endroit ou je veux aller aux Etats Unis! Tout est joli, puis le musée Disney n’attend que moi ahah. Merci pour ce partage!
    bisous x

  3. Ca donne hyper envie tout ça.
    J’y suis allée il y a une quinzaine d’années avec mes parents mais j’ai pas du tout mangé toutes ces bonnes choses ! A rajouter à la liste alors 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.