Étiquette : Ricotta

Raviolis au potimarron et sauce crémeuse au fromage à la truffe

Les fêtes approchent et malgré la situation un peu étrange cette année, je compte bien me faire plaisir dans l’assiette à Noël. J’ai bien envie de me cuisiner de bons petits plats et je me dis que ça doit surement être pareil pour vous. Que vous fassiez les fêtes en solo, duo ou en petit groupe, on à tous clairement envie de passer un bon moment autour de la table et pour cela, rien ne vaut un bon repas fait maison. Du coup, ces prochaines semaines, je vais partager pas mal de recettes qui devraient vous donner des idées pour vos repas de fin d’année. Et ça tombe plutôt bien, puisque Grand Frais m’a de nouveau mis au défi d’imaginer des recettes de fêtes avec leurs produits. Pour cette première recette, c’est le fromage qui est à l’honneur, et autant vous dire que chez Grand Frais ce n’est pas ce qui manque. Ils ont des dizaines de références, du Comté à l’Abondance, en passant par le bleu d’Auvergne, la fêta, le maroilles, l’Ossau-Iraty, la burrata,… Et pour cette recette, c’est sur un délicieux fromage à la truffe que j’ai jeté mon dévolu. Un bon brie au lait cru, garni de morceaux de truffe… Je ne sais pas vous mais moi j’adore ça, et selon moi s’il y a bien une chose qui s’associe parfaitement avec le fromage à la truffe, c’est bien les pâtes. Mais ne vous inquiétez pas, on parle bien d’un repas de fêtes, donc hors de question de faire de simples coquillettes (même si c’est très bon haha). Pour cette recette je vous propose de réaliser des raviolis au potimarron. Alors dit comme ça, je sais, ça fait peur, mais je vous promets, rien de bien difficile dans cette recette ! Il suffit juste d’un peu de patience, d’un bon laminoir et le tour est joué. Et je peux vous promettre que ça vaut vraiment le coup une fois qu’on trempe ses lèvres dans la sauce au fromage à la truffe et qu’on croque dans une raviole… rien que de vous en parler ça me donne envie d’en refaire.

Ingrédients pour 4 personnes
Pour la pâte :

• 300g de farine T45
• 3 oeufs 
• 1/2 c. à café de gros sel 
• 320g de potimarron
• huile d’olive 
• Sel , poivre 
• 95g de ricotta 
• 35g de parmesan 

Pour la sauce :
• 1 c. à soupe huile d’olive
• 1/2 oignon
• 220 ml de crème liquide
• 180 g de fromage à la truffe 

Pour le dressage :
• 125g de chanterelles 
• 1 c. à café huile d’olive 
• 1 gousse d’ail 
• persil
• poivre

Préparation :
Étape 1 -> les pâtes

Préchauffer le four à 200°C.
Peler et couper le potimarron en cube. Arroser les cubes d’une cuillère à soupe d’huile d’olive puis enfourner pour 35min. 
Pendant ce temps, verser la farine sur le plan de travail et faire un puits au centre. 
Battre les œufs et les verser dans le puit formé au centre de la farine. 
Ajouter le sel. 
Mélanger le tout à la fourchette en incorporant la farine petit à petit, jusqu’à obtention d’une pâte collante. 
Former une boule de pâte, puis la pétrir sur le plan de travail fariné pendant une dizaine de minutes.
Former une boule bien lisse puis l’emballer dans du film alimentaire et laisser reposer 1 heure.
Sortir le potimarron du four et le laisser refroidir.
Une fois complètement refroidi, verser le potimarron, la ricotta, le parmesan et une cuillère à soupe d’huile d’olive dans un mixer.
Saler, poivrer et mixer jusqu’à obtention d’une préparation crémeuse et homogène. Réserver.

Séparer le pâton de pâte en deux. 
Étaler légèrement le pâton à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. 
Passer le premier pâton dans le laminoir, au niveau le moins serré. 
Plier le pâton en trois en ramenant chaque bord vers l’intérieur puis le repasser dans le laminoir en resserrant les rouleaux d’un niveau.
Renouveler l’opération deux fois en resserrant d’un niveau.
Puis passer le pâton encore 2 fois dans le laminoire (cette fois sans le plier) en resserrant d’un niveau à chaque fois. 
Réaliser la même opération avec le second pâton. 
Étaler une des bandes de pâte sur le plan de travail fariné puis déposer la garniture dessus à l’aide d’une cuillère à café ou d’une poche à douille.
Vérifier l’espacement des points de pâte à l’aide du tampon à raviolis ou d’un petit emporte pièce. 
Disposer la seconde bande de pâte par dessus puis appuyer sur la pâte pour enlever l’air.
Réaliser les raviolis à l’aide du tampon ou de l’emporte pièce.
Disposer les raviolis sur une planche farinée et les couvrir d’un torchon propre en attendant de la cuire.

Étape 2 -> la sauce
Peler et émincer l’oignon puis le faire revenir dans une poêle huilée pendant une dizaine de minutes.
Ajouter la crème liquide et le fromage à la truffe coupé en morceaux.
Cuire à feu doux-moyen jusqu’à ce que le fromage soit complètement fondu.
Verser la préparation dans un mixer et mixer jusqu’à obtention d’une sauce onctueuse.

Étape 3 -> cuisson et dressage
Nettoyer et couper les pieds des chanterelles.
Peler et émincer l’ail.
Faire revenir l’ail 1 minute dans une poêle légèrement huilée, puis ajouter les chanterelles. Cuire pendant 3-4 minutes.
Cuire les raviolis dans 3 litres d’eau salée bouillante pendant 4 minutes. 
Verser la sauce au fromage à la truffe dans les assiettes.
Ajouter dessus les raviolis, les chanterelles et parsemer le tout de persil hachées.
Poivrer légèrement et ajouter quelques gouttes d’huile d’olive.

Article sponsorisé

Gâteau aux prunes, ricotta et huile d’olive

Cette semaine, alors que je flânais sur Pinterest, je suis tombée sur cette recette de cake aux prunes et ricotta de Dev Amadeo. Pour celles et ceux qui ne la connaisse pas encore, Dev partage de délicieuses recettes et de sublimes photo sur son blog et son compte instagram. Je suis littéralement fan de son travail, donc je ne peux que vous conseiller d’y jeter un oeil (blog en anglais). Bref, je suis donc tombée sur sa recette et ayant plein de prunes à la maison, je me suis dit que j’allais m’en inspirer pour mon gâteau du jour. Dans ma version, j’ai diminué la quantité de sucre et j’ai utilisé de l’huile d’olive. L’accord huile d’olive et ricotta dans ce gâteau donne vraiment un goût délicieux et apporte beaucoup de gourmandise, et avec la légère acidité des prunes, c’est le combo parfait. Vous l’aurez compris, ce cake m’a vraiment beaucoup plu donc je vous conseille de profiter de la pleine saison des prunes pour le tester !

(suite…)

Tortellini à la ricotta, ail des ours et asperges

Période de confinement oblige, je me retrouve en ce moment avec beaucoup plus de temps pour moi, et donc encore plus de temps pour cuisiner et imaginer des recettes. Aujourd’hui j’ai décidé de me lancer un petit défi personnel en réalisant mes propres pâtes maison. Alors oui j’en avais déjà fait sur le blog il y a quelque temps mais cette fois j’ai décidé de me lancer dans une pâte un peu plus élaborée, j’ai nommé : les tortellini. Je suis une grande fan de pâte (et je ne pense pas être la seule), et faire celles-ci moi même de A à Z c’était un peu ma petite victoire du jour. Et il faut dire qu’en ce moment, des petites victoires on en a bien besoin. Comme cette recette n’est pas vraiment compliqué mais requiert du temps et de la patience je me suis dit que j’allais vous la partager pour que vous aussi vous puissiez relever ce petit défi, occuper une partie de votre journée et vous faire votre petite victoire du jour ! Alors qui est prêt à relever l’épreuve ?

(suite…)

Tarte aux asperges, ricotta et pesto d’ail des ours avec l’huile d’olive GranFruttato Monini

Bon, je pense que vous avez compris depuis quelques temps que j’avais une véritable passion pour les tartes. Après en avoir fait de nombreuses recettes par ici et même des livres, je ne m’en lasse pas et je trouve toujours une excuse pour en faire de nouvelles. Et cette fois-ci, c’est la marque d’huile d’olive italienne Monini qui m’a mis au défi. Depuis 1920, leurs huiles de qualité premium sont produites et assemblées par les membres de la famille, qui se transmettent un savoir-faire unique depuis plusieurs générations. De la culture des olives à la pression, les huiles sont réalisées dans le respect de la nature et la passion du goût. Donc pas étonnant de voir que Monini est aujourd’hui la marque d’huile d’olive numéro 1 en Italie, et surtout pas très étonnant non plus de voir que j’ai eu envie de la tester sachant tout l’amour qui est mis dans ce produit.

Il y a quelques jours, j’ai reçu leurs huiles Classico et GranFruttato afin de les tester à la maison et j’ai eu envie de les mettre à l’essai dans une de mes fameuses recettes de tarte. Et plutôt que de simplement arroser le tout d’huile d’olive, j’ai décidé de l’intégrer à ma recette en réalisant ma pâte à tarte à base d’huile d’olive. Oui, oui, c’est possible ! J’ai tout simplement remplacé tout le beurre que j’utilise habituellement pour mettre à la place l’huile d’olive GranFruttato qui a un parfum riche et intense, idéale pour apporter de nouvelles saveurs à ma pâte. J’ai choisi d’accompagner cette pâte à l’huile d’olive qui sent bon le soleil, d’une botte d’asperges, de ricotta et d’un petit pesto d’ail des ours (il faut en profiter maintenant car la saison est très courte). Une recette toute fraîche qui nous fait terriblement penser aux vacances…

Allez, arrêtons de nous faire du mal car les vacances ce n’est pas pour tout de suite, par contre, ma petite recette de tarte aux asperges, ricotta et pesto d’ail des ours vous attend dès maintenant !

Ingrédients pour une tarte de 6 personnes
Pour la pâte à tarte : 
• 250g de farine
• 2 pincée de sel
• 1 oeuf
• 6 c. à s. d’huile d’olive GranFruttato
• 3 c. à s. d’eau froide
• Quelques branches de thym

Pour le pesto d’ail des ours : 
• 100g d’ail des ours
• 50g de pignons de pin
• 50g de parmesan
• 50g d’huile d’olive GranFruttato
• 1 pincée de sel

Pour la garniture : 
• 1 botte d’asperges vertes
• 275g de ricotta
• 4 c. à s. de crème liquide
• Huile d’olive GranFruttato
• Sel
• Poivre
• Piment d’espelette
• Estragon
• Noisettes grossièrement hachées
• Quelques fleurs comestibles


Préparation : 
Étape 1 : la pâte à tarte
Dans un bol, mélanger la farine et le sel.
Ajouter l’huile d’olive, l’oeuf préalablement battu et l’eau.
Mélanger afin d’obtenir une pâte homogène.
Ajouter les feuilles de thym puis pétrir légèrement.
Ne pas trop pétrir la pâte sinon elle va devenir trop élastique.
Emballer la pâte à l’aide de film alimentaire et placer au frais au moins 2 heures.
Attention la pâte ne durcira pas comme elle le fait avec le beurre.

Étape 2 : le pesto d’ail des ours
Mettre tous les ingrédients dans un mixeur puis mélanger jusqu’à obtenir une texture homogène.
Verser dans un récipient hermétique.
Réserver.

Étape 3 : le montage
Préchauffer le four à 180°C.
Beurrer et fariner le moule à tarte, puis abaisser la pâte.
Piquer le fond à l’aide d’une fourchette puis placer des billes de cuisson ou des légumes secs sur le fond de tarte.
Enfourner pour 30 minutes.
Le fond de tarte va légèrement rétrécir mais c’est tout à fait normal.
Pendant ce temps, laver les asperges, couper le bout (pas la pointe qu’on adore mais l’autre côté).
Couper les asperges en deux puis les placer dans un bol.
Verser 2 ou 3 cuillères d’huile d’olive sur les asperges.
Saler légèrement puis enrober les asperges à l’aide de vos mains.
Faire cuire les asperges environ 6 minutes dans une poêle bien chaude.
Une fois cuite, les déposer sur un papier absorbant et réserver.
Une fois le fond de tarte cuit, le laisser refroidir entièrement.
Dans un bol, mélanger la ricotta et la crème liquide.
Saler, poivrer puis étaler sur le fond de tarte refroidi.
Placer les asperges, elles aussi refroidies, sur la riccotta.
A l’aide d’une cuillère, verser quelques pointes de pesto sur les asperges.
Ajouter une petite touche de piment d’Espelette, quelques feuille d’estragon, les noisettes hachées et les fleurs comestibles.
Saler, poivrer.

 

Article sponsorisé







Salade de printemps

Bon même si cela ne se voit pas vraiment quand on regarde le ciel en ce moment, c’est bien le printemps ! Et qui dit printemps, dit retour de tous ces légumes qu’on adore : les asperges, les petits pois, les fèves, etc… Je ne sais pas vous mais moi en ce moment je ne fais qu’en cuisiner et en manger. Je profite à fond de cette période assez éphémère pour tester de nouvelles recettes. Cette fois-ci j’ai décidé de me préparer une bonne salade de printemps, idéale pour les petits pique-niques du weekend ou à emporter au bureau pour le déjeuner.

La création de cette recette était également l’occasion de tester mon tout nouveau cuiseur Multicook & Grains de Moulinex. Alors si au premier abord je n’étais pas une grande fan de ce type de robot ménager qui a tendance à tout faire à notre place, je vous avoue qu’avec ce multicuiseur j’ai assez vite changer d’avis. Exemple frappant : on ne va pas se mentir on à tous un jour galéré à cuire du quinoa. (Allez ne fait pas semblant, je sais que toi aussi derrière ton petit écran tu as vécu ce grand moment de solitude… haha) Soit il n’est pas assez cuit, soit c’est une énorme bouillie, bref une vraie galère !! Mais avec ce tout nouveau cuiseur spécialement adapté à la cuisson des graines Moulinex frappe très fort et j’ai été assez bluffée du résultat. Le multicook & grains dispose de 22 programmes spécialement conçus pour la préparation et la cuisson des céréales et légumineuses. Détail encore plus intéressant, il propose 4 options de cuisson des céréales et légumineuses qui permettent d’adapter la texture des graines ou des céréales selon nos préférences. Donc plus besoin de rester planter à côté de la plaque de cuisson pour surveiller notre quinoa, et le gouter toutes les 5 minutes pour être sûre de la texture, le multicuiseur s’occupe de tout. Pour faciliter encore plus les choses, l’interface d’utilisation est plutôt simple et intuitive. Une fois qu’on a survolé le petit guide d’utilisation, la prise en main se fait toute seule. Et le plus merveilleux dans l’histoire c’est qu’en plus de ces 22 programmes de cuisson des graines, le multicook propose également 60 programmes classiques pour réaliser cuisson à la vapeur, risotto, mijoté, wok, soupe, et même des modes de cuisson pour la pâtisserie : pâte levée, dessert ou encore yaourt et confiture. En plus de proposer une multitude d’options de cuisson, ce multicuiseur permet aussi de gagner du temps en cuisine, grâce à des cuissons plus rapides. Mais que demander de plus franchement ?!!

En tant que cuisinière qui aime tout faire soi-même, à la main (limite méthode à l’ancienne haha) je ne vais pas vous mentir en vous disant que j’étais assez septique sur l’acquisition et l’utilisation d’un tel multicuiseur. Et bien après avoir testé plusieurs modes de cuisson pour mes recettes, je suis plutôt ravie de l’avoir à la maison maintenant. Il facilite certaines étapes de réalisation de mes recettes sans pour autant tout faire à ma place. Et c’est ce que j’ai pu expérimenter avec ma recette du jour. Je vous ai préparé une jolie recette de salade de quinoa, sarrasin, pointes d’asperges, petits pois, fèves, ricotta, framboises et menthe. Et oui rien que ça ! J’ai pu profiter des différentes options du multicook pour réaliser la cuisson des graines : quinoa et sarrasin, mais également de mes asperges, petits pois et fève. Il ne me restait ensuite plus qu’à assembler tous les éléments et à assaisonner le tout pour obtenir cette petite recette printanière dont vous me donnerez des nouvelles. Pas de panique, pour toutes celles et ceux qui (comme moi il y a encore quelques jours) ne possèdent pas de multicuiseur, je vous donne aussi la méthode pour tout réaliser avec vos petites casseroles.

Ingrédients pour 2 personnes :
• 100g de quinoa
• 100g de sarrasin
• 80g de petits pois
• 80g de fèves
• 70g de pointes d’asperges
• 50g de ricotta
• Un dizaine de framboises
• Quelques feuilles de menthe
• 5 c. à soupe d’huile d’olive vierge
• 3 c. à soupe de vinaigre de framboise
• le jus d’un demi citron vert
• fleur de sel
• poivre

Préparation :
Avec le multicuiseur :
Torréfier les graines de sarrasin à l’aide du programme Wok pendant 5 minutes à 160°C.
Une fois le sarrasin torréfié ajouter le quinoa et 600ml d’eau dans la cuve et démarrer la cuisson avec le programme quinoa en texture quick (temps de cuisson automatique).
Au terme de la cuisson, égoutter les graines s’il reste un peu d’eau puis les mettre à refroidir étalées sur une plaque.
Nettoyer la cuve puis sélectionner le programme soupe et cuire à l’eau bouillante salée les pointes d’asperges, les petits pois et les fèves pendant 10 minutes. Lorsque la cuisson est terminée, plonger les légumes dans un saladier d’eau glacée. Cela permettra de maintenir la jolie couleur verte.

A la casserole :
Torréfier légèrement les graines de sarrasin à la poêle pendant 5 minutes à feu doux.
Dans une casserole, verser le quinoa, le sarrasin et deux fois leur volume d’eau.
Porter à ébullition, baisser sur feu doux et laisser cuire à couvert pendant 15 minutes.
Couper le feu et laisser reposer à couvert encore 10 minutes.
Verser les graines sur une plaque et laisser refroidir complètement.
Porter à ébullition une casserole d’eau salée, verser les pointes d’asperges et faire cuire un dizaine de minutes. (elles doivent rester légèrement croquantes). Une fois cuites plonger les asperges dans un saladier d’eau glacée.
Réitérer l’opération avec les petits pois pendant 8 minutes et les fèves pendant 3 minutes.

Mélanger dans un bol l’huile d’olive, le vinaigre de framboise et le jus de citron vert.

Une fois tous les éléments de la recette à température ambiante, commencer l’assemblage.
Verser dans un saladier le quinoa, le sarrasin, les pointes d’asperges, les petits pois et les fèves.
Mélanger délicatement.
Verser ce mélange dans des assiettes ou des bols.
Parsemer de ricotta émiettée et de quelques framboises.
Verser la vinaigrette, saler, poivrer et ajouter quelques feuilles de menthe.

Article sponsorisé