Enfin de retour sur le blog après quelques semaines de vacances à La Rochelle, dont je vous reparlerai très vite par ici ! Des vacances bien chouettes, puisque j’ai enfin pu faire le plein de soleil, chose qui n’était clairement pas possible à Paris… Bref, le pied ! Mais je ne vais pas vous mentir, je suis quand même bien contente d’être rentrée à la maison car il y a une chose qui me manquait terriblement pendant ces vacances : c’était ma cuisine ! Du coup, à peine rentrée, il a fallu que je passe derrière les fourneaux pour pallier ce manque que j’avais depuis 2 semaines. Je suis allée chez mon primeur préféré et j’ai vu qu’il avait de belles petites quetsches ! Un fruit que j’aime beaucoup mais que bizarrement je cuisine très peu. Je me suis donc dit que c’était l’occasion de rendre justice à cette belle petite prune et de la sublimer dans une de mes recettes. Pour la touche d’originalité, je l’ai associé à du thym. Alors pour celles et ceux à qui cela pourrait faire peur, je vous le dis tout de suite, le thym ne se sent pas trop. Je vous rassure, on n’a pas l’impression de manger une salade lorsqu’on déguste cette tarte haha ! Mais cela apporte une petite touche sympa. Je ne sais pas vous mais moi j’adore ajouter des herbes un peu partout, parfois ça marche, d’autre fois non mais avec cette recette je peux vous assurer que vous ferez carton plein !

Ingrédients :
Pour la pâte :
• 150g de beurre
• 45g de poudre d’amandes
• 85g de maizena
• 1 pincée de sel
• 120g de sucre glace
• 2 petits oeufs (environ 80g)
• 290g de farine

Pour la garniture :
• 600g de quetsches
• 20g de sucre roux
• 1 c. à c. bombée de maïzena
• 1/2 c. à c. de cardamome
• 2 c. à s. de jus de citron vert
• 1 pincée de sel
• 2 branches de thym

Pour le dressage :
• 1 jaune d’oeuf
• du sucre roux
• quelques branches de thym

Préparation :
Étape 1 -> la pâte
À l’aide d’un robot muni de la feuille, travailler le beurre jusqu’à lui donner une consistance de pommade.
Ajouter la poudre d’amandes, la maïzena, le sel et le sucre glace puis mélanger.
Incorporer la moitié des oeufs et la moitié de la farine. Mélanger environ 1 minute.
Ajouter le reste d’oeuf et de farine puis mélanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
Former une boule avec la pâte puis l’aplatir légèrement.
Envelopper la pâte dans du film alimentaire et laisser reposer au frais au minimum 1 heure.

Étape 2 -> la garniture
Couper les quetsches en deux, retirer le noyaux puis couper chaque moitié en deux.
Réitérer l’opération avec toutes les quetsches puis les placer dans un bol.
Ajouter le sucre roux, la maïzena, la cardamome, le jus de citron vert, le sel et les branches de thym.
Bien mélanger afin que les quetsches soient entièrement enrobées.
Laisser macérer pendant une vingtaine de minutes.

Étape 3 -> le dressage
Préchauffer four la 190°C.
À l’aide d’une rouleau, étaler la pâte sur une feuille de papier cuisson.
Puis disposer les quartiers de quetsches sur la pâte en commençant par l’extérieur.
Attention à bien laisser un bord d’environ 5cm.
Rabattre la pâte sur les quetsches.
Battre le jaune d’oeuf puis, à l’aide d’un pinceau, en recouvrir le pourtour de la pâte.
Parsemer la pâte de sucre roux et disposer quelques branches de thym sur les quetsches.
Enfourner pour 30 minutes.

À déguster encore un peu chaud, c’est meilleur ; )

14 comments on “Tarte rustique aux quetsches et au thym”

    • Oui bien sûr ! Tu peux supprimer la poudre d’amandes et rajouter la même quantité en farine 😉 ça devrait fonctionner sans problème.

  1. Bonjour !
    Superbe cette tarte ! Je tourne autour de la « plum crostata » depuis quelques semaines, et cette version me fait bien envie.
    La seule chose qui me freine : la pâte n’étant pas cuite à blanc quelques minutes, ni protégée par de la poudre d’amandes par exemple, je crains qu’elle soit ramollie par le jus des fruits. Comment était la vôtre ?

    • Merci Ariane !
      En fait dans ma recette je fais macérer les fruits quelques minutes avec le sucre et les autres ingrédients pour faire ressortir un peu le jus des fruits. Et je mets de la maïzena dans la préparation de la garniture ce qui permet aussi d’éviter d’avoir du jus qui dégorge pendant la cuisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *