Catégorie : Miettes Salées

Vous retrouverez ici toutes mes recettes salées

Green Burger aux petits pois

Et si je vous disais que les petits pois ne se mangent pas qu’avec les carottes et surtout qu’ils peuvent être délicieux dans un burger ! Vous y croyez ? Et bien sachez que, comme les lentilles ou les haricots, les petits pois sont une super base pour réaliser un steak végétarien. Du coup c’est ce que j’ai testé aujourd’hui pour cette recette de green burger. J’ai préparé un steak de petits pois et menthe, que j’ai accompagné d’une petite crème de feta pour un burger tout en fraicheur et super gourmand ! J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi.

Ingrédients pour 4 burger : 
Pour les buns :
 
• 10cl de lait tiède
• 12g de levure fraîche de boulanger
• 1 c. à café de sucre en poudre
• 1/2 c. à café de sel 
• 2 oeufs
• 325g de farine
• 125g de beurre à température ambiante
• 1 jaune d’oeuf + 1 c. à soupe de crème liquide + graines de sésame  

Pour les steak de petits pois : 
• 2 c. à soupe d’huile d’olive
• 1/2 oignon
• 125g de chapelure
• 2 c. à soupe de menthe ciselée
• 2 gousses d’ail
• 25g de parmesan
• 1 oeuf
• 340g de petits pois frais blanchis (ou surgelés et décongelées) 
• 1/4 c. à café de Sel
• 2 cébettes 

Pour le dressage : 
• Poivre
• 200g de fêta
• 5 c. à soupe de crème liquide
• 1 cébette
• Quelques feuilles de menthe 

Préparation :
Étape 1 -> Les buns
Émietter la levure fraîche de boulanger dans le lait.
Dans le bol d’un robot, mélanger les oeufs, le sucre, le sel et le mélange levure-lait.
Incorporer la farine petit à petit et pétrir pendant 10 minutes afin d’obtenir une pâte lisse et souple. 
Couper le beurre en petits morceaux puis les incorporer à la pâte. Pétrir encore 5 minutes.
Une fois que la pâte est bien homogène, couvrir le bol d’un torchon et laisser pousser 1h30 prêt d’un point chaud.
Partager la pâte en 6 pâtons et former 6 boules en ramenant les bords vers l’intérieur pour bien tendre le dessus des buns.
Disposer les boules de pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson, couvrir avec le torchon et laisser de nouveau pousser 1h30.
Préchauffer le four à 225°C et disposer dedans un récipient contenant un peu d’eau.
Battre le jaune d’oeuf et la crème liquide. Badigeonner le dessus des buns puis parsemer de graines de sésame.
Enfourner les buns, baisser le four à 200°C puis cuire 15 minutes.
À la sortie du four, laisser les buns refroidir sur une grille.

Étape 2 -> Les steak de petits pois
Peler et émincer l’oignon puis le faire revenir dans une poêle avec l’huile d’olive.
Une fois bien transparent, verser l’oignon dans le bol d’un mixer puis ajouter la chapelure, la menthe, l’ail préalablement pelé et émincé, le parmesan râpé et l’oeuf.
Mixer jusqu’à obtention d’une préparation homogène.
Ajouter les petits pois et le sel puis mixer par à-coups afin d’obtenir une texture homogène mais avec encore quelques morceaux.
Former 4 steak avec la préparation puis la placer au frais pendant au moins 1 heure.

Étape 3 -> Le montage  
Couper les buns en 2. Beurrer légèrement l’intérieur puis les saisir dans une poêle. Réserver.
Cuire les steaks de petits pois une dizaine de minutes dans une poêle. Retourner les steak à mi-cuisson.
Dans un bol, émietter la feta puis la mélanger avec la crème liquide. Ne pas trop mélanger pour garder de la texture.
Disposer les steak de petits pois sur les parties basses des buns, verser dessus une bonne cuillerée de préparation à la feta.
Parsemer de cebette hachée, de quelques feuilles de menthe et poivrer.
Refermer les burger et déguster. 
Conserver les 2 pains à burger restant dans un sachet plastique fermé.

Tortellini à la ricotta, ail des ours et asperges

Période de confinement oblige, je me retrouve en ce moment avec beaucoup plus de temps pour moi, et donc encore plus de temps pour cuisiner et imaginer des recettes. Aujourd’hui j’ai décidé de me lancer un petit défi personnel en réalisant mes propres pâtes maison. Alors oui j’en avais déjà fait sur le blog il y a quelque temps mais cette fois j’ai décidé de me lancer dans une pâte un peu plus élaborée, j’ai nommé : les tortellini. Je suis une grande fan de pâte (et je ne pense pas être la seule), et faire celles-ci moi même de A à Z c’était un peu ma petite victoire du jour. Et il faut dire qu’en ce moment, des petites victoires on en a bien besoin. Comme cette recette n’est pas vraiment compliqué mais requiert du temps et de la patience je me suis dit que j’allais vous la partager pour que vous aussi vous puissiez relever ce petit défi, occuper une partie de votre journée et vous faire votre petite victoire du jour ! Alors qui est prêt à relever l’épreuve ?

Ingrédients pour 2 personnes
Pour la pâte :
• 200g de farine de blé T45
• 2 gros oeufs
• 1/4 c. à soupe de sel

Pour la farce :
• 180g de ricotta
• 30g de parmesan
• 1 poignée d’ail des ours
• le jus et les zeste d’un demi citron
• Sel
• Poivre

Pour la sauce :
• 40g de beurre demi-sel
• 10g de ciboulette
• quelques branches de thym
• 200ml de bouillon de légumes

Pour le dressage :
• 6 asperges
• Quelques fleurs d’ail des ours
• Flocons de piment ou piment d’Espelette

Préparation :
Étape 1 -> la pâte

Verser la farine dans un bol et faire un puit au centre. 
Battre les oeufs et les verser dans le puit formé au centre de la farine. 
Ajouter le sel. 
Mélanger le tout à la fourchette jusqu’à obtention d’une pâte collante. 
Former une boule de pâte, puis la pétrir sur le plan de travail fariné pendant un dizaine de minutes. 
La pâte doit être homogène et bien élastique. 
Former une boule puis l’emballer dans du film alimentaire et placer au réfrigérateur pendant 1 heure. 

Étape 2 -> la farce
Dans un bol, mélanger la ricotta, le parmesan, l’ail des ours lavé et ciselé, le jus et les zeste du demi citron. Saler, poivrer.

Étape 3 -> montage
Sortir le pâton du frigo et le séparer en 4. 
– Si vous avez un laminoir :
Étaler légèrement un pâton à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et remettre les autres au frais en attendant pour éviter que la pâte ne sèche. 
Passer le pâton dans le laminoir, au niveau le moins serré. 
Plier le pâton en trois en ramenant chaque bord vers l’intérieur puis le repasser dans le laminoir en resserrant légèrement les rouleaux. 
Renouveler cette opération de pliage 1 fois. Puis passer la pâte dans le laminoir en resserrant d’un cran à chaque fois jusqu’au niveau 6.
– Si vous n’avez pas de laminoir, étaler la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie jusqu’à atteindre une épaisseur assez fine pour réaliser les tortellini.
À l’aide d’un emporte pièce, découper des cercles d’environ 5-6 cm de diamètre. Déposer un peu de farce au milieu de chaque disque. Rabattre un côté de la pâte sur l’autre afin de former en demi-cercle et sceller en pressant avec les doigts. (si la pâte est un peu sèche, rajouter un peu d’eau sur le pourtour du disque avant de le rabattre et de sceller).
Rouler chaque tortellini autour du bout de l’index, superposer les deux extrémités et les presser pour les souder.
Réaliser la même opération avec les 3 autres pâtons. 

Étape 4 -> le dressage
Porter une casserole d’eau salée à ébullition.
Dans une poêle, faire fondre le beurre à feu doux. Une fois fondu, ajouter le bouillon de légumes. Porter à ébullition, puis baisser le feu, ajouter la ciboulette et le thym ciselés et poursuivre la cuisson 5 minutes. Réserver au chaud.
Laver et couper les asperges en tronçons. Les faire revenir dans une poêle légèrement huilée pendant 6 minutes à feu moyen.
Plonger les tortellini dans l’eau puis les cuire environ 6 minutes.
Verser les tortellini dans 2 assiettes.
Ajouter les asperges, puis verser la sauce dessus.
Ajouter quelques fleurs d’ail des ours et une pincée de piment.

Trois recettes pour l’apéro

Je ne sais pas vous mais moi, en cette période de confinement je multiplie les apéros en vidéo avec les amis et la famille ! Et du coup, pour changer un peu des chips et du saucisson, je me suis lancée dans la préparation de quelques petites recettes d’apéro qui j’espère vous plairont.

Dip de fenouil et crackers maison
Ingrédients pour le dip au fenouil 
• 1 fenouil 
• Huile
• Sel
• 280g de yaourt
• 1/2 citron 
• Poivre

Pour les crackers
• 100g de farine de sarrasin
• 40g de farine de riz 
• 1 c. à café de levure chimique 
• 30g de flocons d’avoine
• 40g de graines de courge
• 30g de graines de tournesol
• 30g de graines de lin
• 20g de sésame
• 130ml d’eau
• 40ml d’huile 

Préparation : 
Étape 1 -> le dip de fenouil 
Préchauffer le four à 190°C. 
Laver le fenouil et couper le bas du bulbe. Prélever les fanes et les réserver. Couper le fenouil en fines rondelles puis les disposer sur un papier sulfurisé. Arroser d’un peu d’huile d’olive et enfourner pour 15 minutes. À mi-cuisson, mélanger un peu les lamelles de fenouil. Une fois cuit, laisser le fenouil complètement refroidir avant de le couper en tout petits morceaux. Dans un bol, verser le yaourt grec, les morceaux de fenouil, le jus du demi citron et 3 cuillères à soupe d’huile d’olive. Saler à son goût, poivrer et réserver au frais jusqu’à dégustation.

Étape 2 -> les crackers 
Préchauffer le four à 180°C. Dans un bol, mélanger tous les ingrédients secs, puis ajouter l’eau et l’huile d’olive. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène et encore un peu collante. Verser la pâte sur une feuille de papier cuisson, déposer une seconde feuille par dessus, puis étaler la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie jusqu’à obtenir un rectangle de quelques millimètres d’épaisseur. Retirer délicatement la feuille de cuisson qui recouvre la pâte, puis réaliser des carrés ou des losanges à l’aide d’un couteau. Enfourner pour 14 minutes. Laisser refroidir, puis séparer délicatement les crackers. 

Bouchées feta et miel
Ingrédients pour 10 bouchées :

• 170g de feta
• 1 c. à café de miel
• 1/2 c. à café d’origan
• 1/2 c. à café de thym
• 1 pincée de poivre
• un peu de farine
• 1 oeuf ou du lait
• de la chapelure ou du pain rassis réduit en poudre

Préparation :
À l’aide d’un robot, mixer la feta, le miel, l’origan, le thym et le poivre jusqu’à obtenir une pâte homogène. À l’aide d’une cuillère à café, prélever un peu de la préparation puis former une boule de pâte à l’aide des mains. Réitérer l’opération jusqu’à l’obtention de 10 boulettes. Verser l’oeuf battu (ou du lait) dans un bol. Verser un peu de farine dans un âtre bol. Puis dans un troisième bol, verser la chapelure ou le pain rassis réduit en poudre. Rouler les boulettes dans la farine, l’oeuf battu (ou le lait) puis la chapelure et les déposer dans une assiette. Réitérer l’opération une seconde fois pour avoir une couche de chapelure assez épaisse et que les boules n’explosent pas à la cuisson. Une fois que toutes les boules sont réalisées, les placer 20 min au congélateur. Cuire les boulettes 1 à 2 minutes dans une poêle remplie d’huile de cuisson très chaude ou dans une friteuse. Veiller à bien les retourner pour cuire toutes les faces. Disposer les boulettes cuites sur une feuille de papier absorbant puis les déguster.

Bánh Bao à l’agneau

Il semblerait que ma passion pour la cuisine asiatique ne soit pas prête de s’arrêter. Vous le savez peut-être déjà mais en fin d’année 2019 j’ai eu la chance de partir au Vietnam à la découverte des épices. Une semaine durant laquelle j’ai découvert énormément de choses sur la cuisine vietnamienne qui est très riche en saveurs, en épices, en herbes,… bref tout ce que j’aime ! Du coup, vous imaginez bien que ce petit voyage a aussi inspiré ma cuisine. Je n’arrête pas de faire des recettes aux influences asiatiques depuis mon retour et celle du jour n’est pas en reste. Pour cette nouvelle recette, je me suis inspirée des fameux bánh bao ou aussi connu sous le nom de baozi en chine, que j’ai un peu twisté à ma façon avec une délicieuce farce d’agneau confit à la sauce barbecue. Une recette que j’ai une nouvelle fois imaginé dans le cadre de ma collaboration avec l’interprofession de l’agneau. Une recette en soi assez simple à réaliser mais qui demande de la patience. Mais je peux vous jurer que ça vaut le coup une fois qu’on les mange…

Ingrédients pour 15 Bánh Bao
Pour la garniture :
• 1 épaule d’agneau (environ 1,2kg)
• 3 c. à soupe de sucre muscovado 
• 1 c. à soupe rase de sel 
• 2 c. à café de garam masala 
• 2 c. à café de paprika fumé
• 1/2 c. à café de gingembre moulu
• 1/2 c. à café d’ail en poudre 
• 1 pincée de poivre 
• 60ml de sauce barbecue 
• 3 c. à soupe de concentré de tomate
• 1 c. à soupe de sauce Worcestershire 
• 1 c. à soupe de moutarde 
• 1 c. à soupe de vinaigre de cidre 
• 3 c. à soupe d’huile d’olive 
• 1 oignon rouge 
• 100ml de bouillon de légumes

Pour la pâte : 
• 150ml d’eau tiède
• 15g de sucre 
• 7g de levure de boulanger sèche instantanée (ou 20g de levure fraîche)
• 300g de farine de blé
• 1 pincée de sel 
• 1 c. à soupe d’huile d’olive 

Pour le dressage :
• quelques tiges de ciboulette
• graines de sésame

Préparation : 
Étape 1 -> la garniture : 
Préchauffer le four à 150°C. 
Dans un bol, mélanger le sucre muscovado, le sel, le garam masala, le paprika fumé, le gingembre moulu, l’ail en poudre et le poivre. 
Verser la moitié de cette préparation sur l’épaule d’agneau et frotter l’ensemble à l’aide des mains afin de bien enrober la viande du mélange d’épices. Réserver. 
Dans un autre bol, mélanger la sauce barbecue, le concentré de tomate, la sauce Worcestershire, la moutarde, le vinaigre de cidre et le reste du mélange aux épices. 
Mélanger jusqu’à obtention d’une sauce homogène.
Peler et émincer l’oignon rouge. 
Dans une casserole, saisir l’épaule d’agneau dans l’huile d’olive pendant 5 minutes.
Ajouter ensuite l’oignon et poursuivre la cuisson 2 minutes.
Verser ensuite 3/4 de la sauce sur la viande et ajouter le bouillon de légumes.
Réserver le reste de sauce. 
Couvrir la casserole et enfourner pour 2 heures. 
Arroser la viande de sauce et de bouillon durant la cuisson. 
Retirer le couvercle puis poursuivre la cuisson encore 1 heure. 
À la sortie du four, effilocher l’agneau à l’aide de 2 fourchettes, mettre la viande dans un bol, puis ajouter le reste de sauce réservée puis la moitié de la sauce restant dans la cocotte. Mélanger. Réserver. 

Étape 2 -> la pâte
Dans un bol, mélanger l’eau tiède, le sucre et la levure sèche instantanée.
Laisser reposer pendant 15 minutes.
Verser la farine, le sel, l’huile d’olive et le mélange précédent dans le bol d’un robot muni d’un crochet pétrisseur. 
Pétrir pendant 10 minutes jusqu’à obtention d’une boule de pâte lisse et homogène. 
Huiler légèrement les parois du bol et couvrir d’un linge propre. 
Laisser pousser la pâte pendant environ 1h30, jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

Étape 3 -> réalisation et cuisson des Bánh Bao
Une fois que la pâte a doublée de volume, réaliser un boudin et couper dedans une quinzaine de pâtons. 
Bouler les pâtons puis les étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie afin de former un rond. 
Poser un cercle de pâte dans la paume de la main puis garnir le centre de viande. 
Pincer le bord de la pâte sur lui même à l’aide de l’autre main, tout en le ramenant vers le centre et en tournant la pâte.
Vidéo pour mieux comprendre : https://www.youtube.com/watch?v=V3FYCE5DHH4
Une fois le bánh bao formé, le déposer sur un petit carré de papier cuisson.
Verser un peu d’eau dans une poêle ou une casserole, puis porter à ébullition. 
Placer un panier vapeur dans la poêle, puis y disposer 2 ou 3 bánh bao avec leur papier cuisson selon la taille du panier vapeur. Refermer le panier. 
Attention, les bánh bao ne doivent surtout pas se toucher. 
Laisser cuire pendant 10 minutes. 
Réitérer l’opération avec tous les bánh bao.
Parsemer les bánh bao de quelques graines de sésame et de ciboulette hachée juste avant de servir.
Déguster aussitôt. 

Ribs d’agneau caramélisés et frites de panais

Cette année encore, je poursuis ma petite collaboration avec l’interprofession de l’agneau et je vais vous proposer 2 nouvelles recettes pour manger l’agneau autrement. Après vous avoir proposé mon pulled lamb sandwich, mes boulettes d’agneau façon falafel, mes gua bao à l’agneau caramélisé et mes gyozas à l’agneau épicé, je vous propose une nouvelle recette qui se dévore du bout des doigts : des ribs d’agneau caramélisés accompagnés de bonnes frites de panais. Idéale pour un soirée en mode plateau télé ou en plus grande quantité pour un apéro dinatoire avec les amis, cette recette est super simple à réaliser ! Les ribs sont caramélisés à souhait et fondent dans la bouche, un vrai délice. Bon on s’en met plein les doigts mais je vous promets que ça vaut le coup.

Ingrédients pour 2 personnes :
• 600g de poitrine d’agneau (n’hésitez pas à demander à votre boucher de vous découper les ribs)
• 2 c. à soupe de miel
• 4 c. à soupe de sauce soja
• 2 gousses d’ail
• 1 c. à soupe de pate de curry rouge
• 2 c. à soupe de sucre roux
• 2 c. à soupe de vinaigre de riz
• sel

Pour les frites :
• 500g de panais
• 3 c. à soupe d’huile d’olive
• 1/2 c. à café de paprika fumé
• Sel
• Persil
• Flocons de chili

Préparation :
Préchauffer le four à 180°C.
Dans un bol, mélanger le miel, la sauce soja, l’ail pelé et écrasé, la pâte de curry rouge, le sucre roux et le vinaigre de riz.
Disposer les ribs sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, puis à l’aide d’un pinceau, badigeonner les ribs avec la moitié de la sauce.
Enfourner pour 20 minutes.
Pendant ce temps, peler et couper les panais en frites.
Dans un bol, mélanger l’huile d’olive et le paprika fumé, puis ajouter les frites de panais.
Bien mélanger pour enrober complètement les frites.
Placer les frites sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et les saler.
Monter le four à 200°C.
Badigeonner le reste de sauce sur les ribs puis enfourner de nouveau pour 15 minutes.
Enfourner les frites de panais en même temps.
Au bout de 15 minutes, sortir les ribs du four, et poursuivre la cuisson des frites encore 5-10 minutes selon si on les préfère plus ou moins croustillantes.
Parsemer les frites de quelques feuilles de persil hachée et de flocons de chili avant de servir.

Dinde de Noël au paprika fumé

Pour cette deuxième recette, on passe aux choses sérieuses avec le plat principal de notre dîner de fête. Et parce que la tradition ça a quand même du bon, je vous propose cette fois-ci une délicieuse recette de dinde de noël. Mais pas n’importe qu’elle dinde bien sûr. On mise sur la qualité et on choisi une dinde de Bresse A.O.P que l’on peut retrouver en boucherie chez Grand Frais. Une dinde qu’on va un peu twister car je vous avais promis une touche d’originalité pour ces recettes de fête. C’est donc avec une jolie note épicée que les saveurs de notre dinde vont se révéler. Cette année j’ai décidé de rôtir ma dinde avec un beurre de paprika fumé. De quoi apporter ce petit goût de barbecue à notre viande et réchauffer encore plus l’ambiance de cette soirée d’hiver. Et pour que les chaires de notre dinde s’imprègnent bien, on réalise également une farce aux champignons, marrons et paprika fumé. On sentirait presque l’odeur de cheminée… Cette recette fonctionne aussi parfaitement sur un chapon ou un poulet que vous pourrez aussi retrouver au rayon boucherie de Grand Frais. Et n’hésitez pas à demander conseil aux vendeurs qui vous éclaireront sur l’origine et la qualité des produits.

J’espère que cette recette vous plaira et vous donnera envie de la réaliser pour accompagner les délicieuses frites de patates douces de ma précédente recette. 

Ingrédients pour 8-10 personnes
Pour la dinde : 
• 1 dinde de Bresse de 3,5kg (vidée)
• 15g + 50g de beurre
• 2 c. à café de paprika fumé
• 2 petites échalotes
• 1/2 oignon 
• 150g de champignons bruns 
• 100g de champignons de paris 
• 100g de chanterelles
• 150g de marrons
• 200g de mie de pain de campagne 
• Persil 
• Huile d’olive 
• Sel
• Poivre 
• 1L de bouillon de légumes

Pour la garniture : 
• 300g de chanterelles 
• 200g de marrons
• 1 échalote
• 15g de beurre 
• 2 c. à soupe de miel
• Persil
• Sel
• Poivre 

Préparation : 
Étape 1 -> la dinde 
Nettoyer et couper lespieds des champignons.
Couper les champignons bruns et de Paris en dés.
Couper les chanterelles en deux.
Peler et émincer les échalotes et l’oignon.
Mettre un filet d’huile d’olive dans une poêle chaude. 
Ajouter les champignons, saler et faire cuire pendant 4 minutes.
Égoutter les champignons puis les remettre dans la poêle 
Dès que les champignons commencent à colorer, ajouter 15g de beurre, les échalotes, l’oignon, les marrons, le pain de mie, une cuillère à café de paprika fumé. Cuire 5 minutes en mélangeant régulièrement. Ajouter le persil haché, saler et poivrer la préparation. Laisser complètement refroidir. 
Préchauffer le four à 180°C
Fourrer la dinde avec la préparation puis la recoudre ou la refermer à l’aide de cure dent
Dans un bol, mélanger 50g de beurre, une cuillère à café de paprika fumé, 1/2 cuillère à café de sel et un peu de poivre afin de réaliser un beurre pommade au paprika fumé.
Masser la dinde avec ce beurre.  
Placer la dinde dans un plat allant au four puis verser le bouillon de légumes dans le fond du plat.
Enfourner pour 3 heures.
Arroser la dinde de bouillon de légume toutes les 20 minutes et baisser le four de 10°C toutes les heures. 

Étape 2 ->  la garniture 
Nettoyer et couper les pieds des chanterelles.
Dans une casserole, faire revenir l’échalote avec 10g de beurre.
Ajouter les champignons et les marrons, laisser cuire 6-7 minutes en remuant de temps en temps.
Déglasser au miel.
Ajouter le persil haché, saler et poivrer. 

Article sponsorisé

Frites de patates douces, fromage de chèvre frais, grenade et pistache

Il y a quelques jours, l’enseigne Grand Frais m’a mis au défi de réaliser des recettes originales pour le dîner du réveillon. Des recettes gourmandes qui sortent un peu des sentiers battus pour étonner vos convives le jour J. On commence avec ma nouvelle recette préférée aka le meilleur accompagnement du monde : les frites de patates douces au fromage de chèvre frais, grenade et pistache. Car même si on adore tous le traditionnel gratin dauphinois, les frites de patates douces c’est vraiment pas mal non plus. Pour cette recette j’ai opté pour le fromage de chèvre frais, mais cela fonctionne tout aussi bien avec de la ricotta, du bleu ou même du brocciu que vous pouvez aussi trouver sur les étals du rayon fromagerie de Grand Frais.

ps: je m’excuse d’avance, cette recette risque de vous rendre addict !

Ingrédients pour 6 personnes :
• 1,5kg de patates douces
• 1 c. à café de piment de cayenne
• 2 gousses d’ail
• 30g de polenta
• 100ml d’huile d’olive
• sel
• 100g de fromage de chèvre frais
• les graines d’un quart de grenade
• 25g de pistaches
• persil
• poivre

Préparation :
Préchauffer le four à 220°C.
Peler et couper les patates douces en frites.
Peler et écraser l’ail au presse-ail.
Dans un bol, mélanger les patates douces, le piment de Cayenne, l’ail, la polenta, l’huile d’olive et le sel (selon votre goût).
Verser la préparation sur une ou deux plaques recouvertes de papier cuisson et enfourner pour 35-40 minutes.
Mélanger les frites deux fois pendant la cuisson.
À la sortie du four, parsemer les frites de fromage de chèvre frais, de pistaches grossièrement hachées et de graines de grenade.
Poivrer légèrement et parsemer de quelques feuilles de persil hachées.

Article sponsorisé

Gyozas à l’agneau épicé

Il y a quelques semaines, on m’avait mise au défi d’imaginer des recettes à base d’agneau que vous pourriez dévorer du bout des doigts… Je vous avais alors concocté une première petite recette de délicieux Gua Bao à l’agneau caramélisé et je crois bien que cela vous a plu… Aujourd’hui je reviens avec une seconde recette à base d’agneau.

Pour cette nouvelle recette, on reste dans l’inspiration asiatique puisque je vous propose cette fois de bons petits gyozas. C’est la première fois que j’en faisais seule de A à Z et franchement je ne suis pas peu fière du résultat. J’avoue que j’avais un peu peur, peur qu’ils ne soient pas aussi beaux que je l’imaginais mais surtout peur que ce soit extrêmement dur à réaliser. Et finalement, c’est plutôt un jeu d’enfant. Bon, on ne va pas se mentir non plus, il faut bien sûr prévoir un peu de temps pour les faire car le façonnage de ces petites bêtes n’est pas des plus aisé lorsqu’on n’en a jamais préparé. Mais une fois qu’on a compris le truc, on les enchaine assez facilement. Il faut juste un peu de patience.

Pour cette recette, j’ai associé l’agneau au cumin, au paprika et au chili, pour une version assez épicée. Je pense que vos papilles vont s’en rappeler. Mais promis vous allez adorer !

(suite…)

Salade de riz d’été

S’il y a bien une chose que j’adore me préparer lorsqu’il fait bien chaud en été, ce sont de bonnes petites salades. Toujours très rafraîchissantes, elles sont aussi le meilleur moyen d’expérimenter de nouvelles saveurs et de nouvelles associations de goût. Je ne sais pas vous mais moi par exemple j’adore le combo salade de tomates avec pêches, basilic et burrata. Ou encore le mélange concombre, fraises et menthe. Bref, vous l’aurez remarqué, j’adore le sucré/salé.

Je me suis dit que vous aussi ça devait peut-être vous plaire ce genre d’associations. Alors plutôt que de dévorer une énième salade dans mon coin, j’ai décidé de partager une petite recette avec vous. Et ça tombait plutôt bien d’ailleurs, car il y a quelques jours, Taureau Ailé m’a proposé de réaliser une recette avec leur riz Kamâlis, primé meilleur riz du monde. Il est super parfumé, et en salade froide il fonctionne à merveille. Pour ma recette, j’ai décidé de l’associer à du poivron, du maïs, du concombre, et du chèvre frais. Pour la petite note sucrée/salée, j’ai ajouté à ma recette de délicieux pickles de cerise. Vous m’en direz des nouvelles.

(suite…)

Gua Bao à l’agneau caramélisé

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais en fin d’année dernière, on m’avait mise au défi de créer des recettes originales à base d’agneau. Je vous avais alors proposé mes petites boulettes d’agneau façon falafel et labné, ainsi que mon très gourmand Pulleb Lamb sandwich à la sauce tahini. Et bien cette année encore, on a décidé de me défier ! Cette fois l’idée était d’imaginer des recettes que vous pourriez dévorer du bout des doigts… Vous commencez à me connaître par ici, et vous vous doutez bien que j’ai pris le défi à bras le corps !

Et c’est la jolie Mamie Boude qui m’a inspiré ma première recette. Il y a quelques semaines elle a posté de jolies photos de ses Gua Bao maison, et j’avoue qu’ils m’ont donné terriblement envie. Je ne sais pas vous, mais moi j’adore ces petites brioches vapeur, et je me suis dit qu’il était temps que je me lance et que j’essaie d’en faire à mon tour. Les gua bao sont souvent proposés avec du porc laqué mais dans ma version ce sera donc de l’agneau caramélisé.

(suite…)